• Site composé de 4 espaces verts dont le jardin de la poterne des peupliers datant de 1989 ( 3543m²), du jardin du Moulin de la Pointe datant de 1992 (14300m²) et de son extention datant de 2003 (4150m²), du Jardin Paul Nizan datant de 2007 (1678m²) et du jardin du monuments des Mères Françaises datant de 1934 (2790m²).

    Structure du site

    La Direction des Espaces verts et de l'Environnement a élaboré un référentiel sur la gestion différenciée qui est appliquée sur les espaces verts de la ville de Paris. Le gestionnaire mène ainsi une gestion écologique et adaptée en fonction des différentes strates végétales présentes sur le site (tontes adaptées, pas d'utilisation de produits chimiques, etc.). L’utilisation de produits chimiques est proscrite sur le site.

    La cartographie de gestion différenciée est à jour sur ce site. Elle met en lumière les strates présentes dans le jardin, référencées à l'aide d'une typologie, plus lisible q'un code couleur. Chaque strate est accompagnée d'une fiche de gestion, détaillant les pratiques liées au plan de gestion de la ville.

    Le gestionnaire n’est pas en possession d’un document de désherbage adapté au site, mais les besoins sont connus et des fiches techniques sur les pratiques de désherbage, en général, par strates au sein  plan de gestion de la ville, constituent une bonne base de travail.

    L’objectif de la ville est de mettre en place une TVB fonctionnelle. L’AEU est actuellement en phase de diagnostic pour identifier les espèces et habitats présents, les connexions écologiques existantes et potentielles entre les différents espaces végétalisés. Cette étude concerne pour le moment les parcs et squares de plus de 1 ha (réservoirs, espaces relais, etc.). Il n'y a pas beaucoup d'échanges entre l'AEU et  le gestionnaire sur ce point, mais celui-ci possède une bonne connaissance des possibilités de connexions autour du site.

    Fermetures de certaines zones dont la fréquentation porte préjudice au jardin. Installation de grillettes, de bancs pour bloquer le passage, tailles des végétaux adaptées aux usages…

    Des fiches de description des sites et de leurs histoires sont disponibles dans les classeurs des sites. Une note d'intention pour le jardin Paul Nizan, permet une connaissance plus approfondie. Des échanges réguliers avec les paysagistes à l’origine des jardins permettent aux gestionnaires de faire évoluer celui-ci dans l'esprit que lui a donné l’architecte.

    Un projet d’agrandissement du jardin du Moulin de la pointe est en réflexion afin de passer les entrées du jardin côté boulevard. Un agrandissement provisoire par des bacs plantés est envisagé.

    Sol

    Une cartographie des sous-sols de Paris est présente dans chaque classeur.

    Des analyses de terre ont été réalisées entre 2013 et 2015 sur les pelouses et sur une prairie. Ces analyses numérotées sont retranscrites sur la cartographie du jardin, permettant de les localiser facilement.

    Les sols ne sont jamais à nu, grâce à l’utilisation de paillage et de couvre sol.

    Des analyses de sol ont été réalisées en 2015 (non présentées au précédent audit). Un plan de fertilisation a été élaboré selon les résultats de ces analyses.

    Les matières utilisées pour les apports dans les sols sont uniquement des éléments organiques conformes aux prescriptions du label EcoJardin.

    Eau

    La présence de compteurs divisionnaires séparant eaux de fontainerie, des locaux, des BA, de l’arrosage ENP et EP, permettent d’avoir un suivi précis de chaque consommation et de détecter plus rapidement les  éventuelles fuites. Les relevés des compteurs sont mensuels, et font l’objet de valorisation des données par le responsable eau.Il existe un système d'alerte EDP, en cas de surconsommation : différence entre consommation théorique et consommation réelle. Cette alerte est envoyée directement au gestionnaire pour vérification des réseaux.Il existe un arrosage automatique sur les trois jardins. Deux sont alimentés en eau potable, et celui du jardin du monument aux mères est alimenté en ENP.Toutes les fontaines sur ces sites sont en arrêt pour le moment, pour des raisons de fuites.

    Sur le jardin du moulin de la pointe, un arrosage automatique programmé a été mis en place sur les pelouses et quelques massifs arbustifs. Les quantités utilisées sont inférieurs aux prescriptions de MIR (sachant que les eaux de nettoyage sont intégrées dans les consommations en eau d’arrosage du site).

    Sur le jardin Paul Nizan, les systèmes d’arrosages de certains secteurs ont été réformés. Désormais, seule une pelouse est arrosée, l’arrosage n’est plus programmé mais mis en place uniquement en cas de besoins identifiés et les consommations en eau sont largement inférieures aux prescriptions de MIR.

    Sur le jardin du monument aux Mères Françaises, l’arrosage dans les massifs a été stoppé, ce qui a permis d’enregistrer en 2018 des consommations en eau d’arrosage moitié moins importante que les prescriptions du système MIR.

    Sur le jardin du moulin de la pointe l’étanchéité d’un bassin en circuit fermé a été revue afin d’éviter les fuites.

    L’arrosage est réalisé plutôt la nuit lorsqu’il fonctionne sur programmateur et aux premières heures du matin lorsqu’il est réalisé de façon manuelle.

    De l’eau non potable est utilisé pour l’arrosage des plantations du jardin du monument aux Mères Françaises.

    Faune / Flore

    Des mesures prophylactiques sont utilisées si nécessaire, en plus de la bonne diversité végétale limitant les contaminations entre individus. Une étude en cours sur les besoins en vinaigre sur l'ensemble de la division.

    Les déchets verts sont diminués autant que faire se peut : hauteurs de coupe plus amples avec les tondeuses, mulching, des pelouses laissées en prairies, taille douce des arbustes. La volonté est de minimiser les exportations. Plateforme de compostage sur un site à proximité (Kellerman).

    Le gestionnaire à connaissance du nombre de bennes exportées et s’implique de manière à en faire baisser le nombre. Une étude a été réalisée afin d'appliquer une production prévisionnelle de déchets verts dans un jardin selon ses strates et ses typologies, puis dans un deuxième temps calculer ses possibles réutilisations sur place. Cet outil permet de savoir si un jardin peut fonctionner en circuit fermé, et mets en lumière l'importance de la conception d'un espace vert pour sa future gestion.

    Un inventaire de la biodiversité initiale a été réalisé pour le jardin Paul Nizan, mais pas sur les deux autres jardins.

    Des espèces plutôt locales sont présentes dans certains massifs, particulièrement sur le jardin Paul Nizan, dans des petits espaces plus intimistes (Carex).

    Une pelouse est laissée en prairie sur le jardin Paul Nizan, et la présence de spontanées est régulière au détour des massifs (Euphorbes, fraisiers indigènes…)

    Il n’y a pas de plantes invasives sur les sites, à part, anciennement quelques individus isolés qui ont été supprimés dès qu’ils ont été remarqués.

    Une fontaine décorative hors service et donc inutilisée a été végétalisée de Sedum.

    Les extérieurs du jardin du Moulin de la Pointe ont été agrémentés de végétaux retombants depuis l’entrée du jardin.

    Un usager qui nourrissait les chats errants et leur mettait des abris à disposition en favorisant ainsi leur prolifération et celle des rongeurs a stoppé ces pratiques à la suite de réunions avec les services de la ville.

    Afin d’agrémenter les plantations existantes et une des entrées du jardin, des pots plantés d’arbustes et de vivaces ont été mis en place sur le jardin du Moulin de la pointe.

    Des inventaires de la flore spontanée et de la faune sauvage ont été réalisés par les agents en 2015 sur l'intégralité des espaces verts du site.

    Un bac a compost fermé a été mis en place sur le jardin partagé de P. Nizan afin d'éviter de favoriser la prolifération des rats sur le jardin.

    Des zones sont laissées en prairie sur le jardin P. Nizan et le jardin des monuments aux Mères. Elles sont fauchées en septembre du centre vers la périphérie. Les déchets de fauche sont ensuite laissés deux jours en place afin de permettre la fuite de la faune. Par ailleurs, afin d’afficher clairement aux usagers qu’il ne s’agit pas d’espaces à l’abandon, les lisières de ces prairies sont tondues de manière régulière.

    Une zone de pelouse a été fermée à l’accès au public pour régénération, cet espace sert ainsi temporairement de lieu d’expression de la flore spontanée et de refuge pour la faune.

    Des nichoirs à oiseaux et un hôtel à insecte ont été mis en place sur le jardin partagé de Paul Nizan.

    En termes de gestion des déchets verts, une valorisation est réalisée sur site ou à proximité immédiate : le broyage est réalisé sur site et du compostage est réalisé sur le square Kellerman à proximité.

    Des plants de buis ont été attaqués par la Pyrale. Le gestionnaire a choisi, plutôt que de persister à essayer de les maintenir face à ces attaques répétées, de remplacer ces massifs par des espèces moins sujettes aux attaques de ravageurs.

    Matériaux & mobiliers / Matériels & engins

    Préconisations d’achats responsables dans la charte d’achats de Paris : intégration de critères environnementaux dans le cahier des charges. La ville a cessé d’acheter du bois traité depuis plusieurs années.

    Les inventaires et le suivi du mobilier et du matériel sont à jour. (Service SPL). Une carte d’achat permet de connaître les besoins en huile et carburant.

    Le bilan carbone à été effectué dans le cadre du plan climat.

    Une cartographie et un inventaire des pollutions sonores ont été réalisés dans le cadre du

    Plan bruit. Il comporte notamment un inventaire des émissions de gaz, se référanth, au Plan climat de la ville de Paris.

    Un Plan de nettoyage des espaces verts réalisé par la DEVE pour l'usage raisonné du matériel mécanique est inclus dans le Plan bruit de l'espace vert : horaires et planification des opérations d'entretien définies en dehors des périodes de fréquentation (le matin en priorité).

    Il n’y a plus d'achats de bois traité au sein de la ville.

    L’éclairage est adapté aux usages, il est allumé aux horaires d'ouverture des parcs.

    Le gestionnaire a investi dans du matériel électrique : une débroussailleuse et trois taille haie. Un goupil électrique et un petit véhicule en commande.

    Sur le jardin de la Moulin de la Pointe, les systèmes d’éclairage sur en cours de renouvellement vers des systèmes d’éclairage LED. La moitié des candélabres est réformé et l’autre moitié remplacé, permettant un éclairage plus raisonné.

    Les éclairages fonctionnent sur le régime square mis à part sur Moulin de la Pointe ou certains éclairages sont laissés la nuit par mesure de sécurité.

    La part de matériel et véhicule électrique a été augmentée depuis 2015. L’atelier s’est notamment procuré un petit véhicule et des souffleuses électriques.

    Formations

    Tous les thèmes de formations sont remplis, souvent avec plusieurs formations au sein d’un même domaine. Certaines formations en lien avec QualiParis.

    Une formation sur la sensibilisation aux nouvelles consignes de tri des usagers a eu lieu en avril 2019.

    Public

    Un cahier est à disposition du public dans le kiosque des gardes, et il existe un numéro à appeler (3975), ou une page sur paris.fr, pour d’éventuels avis ou questions.

    Une bonne relation des jardiniers avec le public est favorisée, en général pour expliquer les pratiques de gestion et notamment, grâce à un guide de relation avec le public.

    Les vérifications des aires de jeux sont quotidiennes.

    Le tri est mis en place sur les sites, mais cela ne fonctionne pas, malgré l'affichage sur les poubelles. La propreté ne nécessite un à deux passages par jour.

    Des activités sont animées pendant la fête des jardins. Un jardin partagé est présent sur le jardin Paul Nizan ainsi qu’une cabane servant à des ateliers de lecture.

    Des abri-bacs ont été installés en Juillet 2018 à la place des porte-sacs. Cela a permis d’améliorer les taux de tri sur le site (6624 L de déchets recyclables en 2018 contre une quantité négligeable avant mise en place des abri-bacs).

    Des agrès sportifs sur pavés enherbés ont été installés sur le jardin du Moulin de la Pointe.

    Des pictogrammes ont été remis en place sur les pratiques de gestion. Une nouvelle signalétique va être mis en place à l’échelle de tous les parcs et squares afin d'afficher la volonté de la ville d'agir en faveur de la biodiversité.

    Un panneau d’information spécifique a été mis en place pour communiquer sur la présence d’une espèce végétale protégé dans un espace prairial.

    Un jardin partagé est géré par une association sur le jardin Paul Nizan.

    Localisation

    Jardin du Moulin de la Pointe
    75013 Paris
    France

    Galerie photos

Sites du même gestionnaire

Date labellisation
Date de renouvellement