• Parc situé en plein centre ville de Périgueux sous la gestion de notre service. Pour tous renseignements supplémentaires, veuillez vous référer aux documents envoyés par courrier a cet effet, ou contacter le Pôle Paysage au 05 53 06 82 70.

    Structure du site

    Le parc est défini comme un espace vert à vocation horticole affirmée et fleurissement important, gestion intensive. Il bénéficie d’objectifs de gestion avec cartographie, et d’un planning annuel d'intervention par strate et par opération, pour chaque classe du site.

    Les opérations de désherbage se basent uniquement sur des méthodes alternatives au désherbage chimique (désherbage manuel des gazons, mécanique et manuel des cheminements et paillage des massifs).

    Les objectifs paysagers du site sont pris en compte ; il s’inscrit dans un projet architectural avec suivi de l'Architecte des Bâtiments de France (création de trois jardins éphémères en forme de feuille de Tulipier de virginie).

    L’approche du gestionnaire est globale et transversale ; elle repose sur les piliers essentiels du développement durable et associe de nombreux services de la Collectivité (Environnement, Tourisme, Sport, Archéologie, Culture, etc.). La politique globale repose notamment sur la charte départementale Zéro herbicide depuis 2011, devenue Zéro pesticide en 2016, le Schéma départemental des Espaces Naturels Sensibles, l’Agenda 21 départemental, la gestion raisonnée des bords de routes, et la charte de l'arbre.


    Sol

    L’équipe possède une bonne connaissance des caractéristiques des sols, grâce aux analyses de sols réalisées en 2012 dans 6 secteurs différents du parc.

    Seuls des amendements organiques sont effectués sur les gazons et massifs fleuris, selon un plan de fumure annuel établi avec la société Bio3G, dont les produits sont utilisables en Agriculture Biologique, et certifié Ecocert. La faible teneur en matière organique dans certaines parties du parc est améliorée par l’apport de compost.

    La couverture du sol est systématique, avec un paillage issu de broyats de branches en sous-bois, et des paillages moins grossiers tels que des copeaux de miscanthus, des copeaux de bois plus fins, des coquilles de noix ou du compost pour les massifs fleuris.

    Un suivi de la biodiversité des sols est mis en place depuis début 2016 avec l’utilisation du protocole "Planches invertébrés terrestres" de l'OAB.

    La gestion des surfaces minérales comprend des méthodes préventives (maintien en état des joints de la cour pavée, ratissage et balayage) et des méthodes curatives alternatives par désherbage manuel et mécanique (brosse métal rotative pour les surfaces imperméables).


    Eau

    Un plan de récolement des réseaux pour l’arrosage des massifs floraux et des pelouses est formalisé. Le site dispose d’un compteur spécifique depuis 2012 et le suivi de la consommation annuelle totale d'eau met en évidence une nette réduction depuis 2012 (968 m3 en 2015 contre 2 641 m3 en 2012). Les électrovannes sont suivies annuellement, mais la détection des fuites est gérée par informatique en automatique par le système Isis Control (suivi journalier).L’arrosage est adapté à partir des relevés météorologiques journaliers (météo France), d’une sonde hygrométrique et d’un pluviomètre. Le mode d’arrosage est adapté aux surfaces végétalisées : Goutte à goutte intégré dans les massifs fleuris et arroseur automatique intégré au niveau des pelouses (installation de nouvelles buses plus économiques depuis 2014 pour une consommation divisée par 4). Le système est automatisé sur le site (Système Isis control) et la vérification des installations est quotidienne.Afin de limiter les consommations en eau, les vivaces sont regroupées en massif, le paillage est systématique avec des copeaux de miscanthus, de bois fins, de coquilles de noix ou du compost. De plus, les jardiniers limitent l’emploi des bacs et suspensions. Cinq citernes de récupération des eaux de pluie (12 m3) ont été installées et le jaunissement estival de la strate herbacée est accepté.Enfin, le site ne dispose pas de fontaine, des boutons poussoirs ont été installés dans le bâtiment ouvert au public et seul le parking lié au bâtiment est imperméabilisé.

    Faune / Flore

    La biodiversité est une donnée intégrée dans les actions de gestion du site, avec notamment la mise en place d'hôtel à insectes, de nichoirs et d'une prairie fleurie à l'extérieur du parc. Des inventaires des mollusques et de suivi des oiseaux sont en place avec des relevés réguliers des invertébrés terrestres et cinq passages au printemps pour l’observation des oiseaux nicheurs. Un inventaire des chiroptères est prévu en 2017. A noter que le parc est intégré au réseau national « REFUGES LPO ».

    Le choix des végétaux est adapté au sol, au climat et à l’exposition (plusieurs jardiniers référents à PPEV). Les plantes annuelles sont remplacées progressivement par des vivaces, des grimpantes, des aromatiques, des arbustes ou des arbres fruitiers, offrant des sources de pollen ou de nectars à la faune présente (90 % de vivaces dans les massifs). Les plants et semences sont certifiés biologiques et les jardiniers utilisent des godets biodégradables et des plants en racines nues ou en mottes pour ne plus utiliser de contenants PVC.

    La couverture du sol est systématique, avec un paillage issu de broyats de branches en sous-bois, et des paillages moins grossiers tels que des copeaux de miscanthus, des copeaux de bois plus fins, des coquilles de noix ou du compost pour les massifs fleuris. Le désherbage est manuel ou mécanique.

    Aucune taille n’est mise en œuvre pour la strate arborée, et une taille raisonnée est effectuée pour les arbustes à fleurs. Seuls les buis sont taillés régulièrement, uniquement pour des raisons architecturales en lien avec le bâti. Les fruitiers sont laissés en port libre.

    Un planning de traitement est établi chaque année afin de lutter contre les insectes ravageurs, avec des larves d'Adalia bipunctata. Des mesures prophylactiques ont été mises en place notamment pour le traitement de la Pyrale du buis (nettoyage des outils, traitement insecticide biocontrôle BT en foliaire et élimination des chenilles à la main).

    Le département a mis en place une charte zéro herbicide depuis 2011 et zéro pesticide en 2016. Ainsi, seules des amendements organiques sont utilisés (activateur de sols et stimulant foliaire).

    En termes de politique globale, les déchets verts sont exportés à la plateforme de compostage de la Rampinsolle (94 T en 2015) puis valorisés par méthanisation. Toutefois, pour le parc François Mitterrand, aucune exportation de déchets verts n’est effectuée, la valorisation se fait sur place : les déchets de tonte, de désherbage et les feuilles sont compostés et réutilisés in situ.


    Formations

    Un plan de formation annuel est formalisé et alimenté par des entretiens annuels des agents. Les formations concernent l’ensemble des catégories, avec une prédominance des thèmes liés à la gestion différenciée, les plantes vivaces et la sécurité.


    Public

    Un éco-compteur a été mis en place, permettant de mesurer une entrée de 200 personnes par jour en moyenne. Des livres d’or seront installés sur chaque site et des enquêtes de satisfaction seront proposées aux visiteurs en 2016.

    En termes de communication, de nombreux échanges ont lieu lors des interventions sur site avec la population (thème des jardins, végétaux installés ou gestion et entretien du site). De plus, des panneaux sur les hôtels à insectes et les jardins éphémères sont mis en place et des plaquettes de présentation sont mises à disposition.

    Des visites guidées, présentations ou formations techniques (étudiants, presse, agents…) et manifestations (Rendez-vous aux Jardins, Emission Côté Jardin, Interventions avec les écoles) sont régulièrement organisées. Un jardin pédagogique a même été créé pour l'école maternelle avec ouverture au public hors horaires scolaires. De plus, des opérations de sensibilisation sur le thème des déchets sont organisées ponctuellement, avec l’intervention d’une ambassadrice du tri en 2015 pendant les « Rendez-vous aux jardins ». Par ailleurs, une sensibilisation du public quant aux déjections canines est effectuée par les jardiniers.

    Concernant l'état sanitaire des arbres, un diagnostic initial a été élaboré par un expert, une vérification régulière est faite par les jardiniers et le passage d'une équipe d'élagueurs grimpeurs est programmé si besoin.

    Le parc est équipé de corbeilles, mais pas de de mobiliers spécifiques pour le tri sélectif. La présence d'une borne de tri du verre et des bacs de tri sont disponibles à proximité. Le tri des poubelles est effectué par les jardiniers.

    Enfin, le choix est de conserver le parc ouvert en période de chantier, en établissant un périmètre de sécurité et en apportant une explication sur la nature des travaux en cours (panneaux).


    Localisation

    Espace Culturel François Mitterrand
    24000 Périgueux
    France

    Galerie photos

Sites du même gestionnaire