Les étapes pour l’obtention du label EcoJardin sont les suivantes :

Inscription du candidat : le candidat doit s’inscrire en complétant le formulaire en ligne en cliquant ici;

  1. Inscription d'un ou des sites : une fois le candidat inscrit, celui-ci a la possibilité, à partir de son compte, d'inscrire ses sites pour les soumettre à un audit;
  2. Evaluation : le candidat reçoit la visite d’un auditeur externe et indépendant, chargé de l’évaluation de la conformité du site aux exigences du label;
  3. Attribution l’attribution du label est statuée sur la base des conclusions de l’audit par le comité de labellisation.

Remarques

la présentation d’un site au label EcoJardin génère des frais d’expertise liés à l’audit. Ces frais seront assumés par le candidat au label.

L'inscription

L’inscription est obligatoire. Le gestionnaire doit, dans un premier temps, se créer un compte candidat. C'est à partir de ce compte, que le ou les sites soumis à la labellisation sont inscrits.

  •  Unité géographique : elle correspond à la localisation du site. Un site doit se trouver dans un même lieu, quartier… Si un site est composé de plusieurs entités (site morcelé), celles-ci doivent avoir la même typologie avec une proximité visuelle et une continuité paysagère et être gérées par une même équipe.
  •  Unité de gestion : il s’agit de l’équipe technique en charge de la gestion du site. Un site composé de plusieurs entités doit être géré par la même équipe sinon il s’agit de sites différents.
  •  Unité typologique un site est défini par sa typologie issue de la classification AITF. Un site ne peut-être audité que sur une seule typologie correspondant à une grille d’évaluation. Si il existe plusieurs typologies sur un même lieu, il s’agit de sites différents.

Le gestionnaire peut inscrire autant de site qui le souhaite.

Cas particuliers

  • Plusieurs sites présentés : Dans le cas où le nombre de sites inscrits dépasse les 10, une procédure d'échantillonnage est prévue (Pour n sites, Nombre d'audits = 10 + ((n-10)/3) sites). L'échantillonnage doit comporter au moins un site par typologies présentées et au moins un site par équipes de gestion.
  • Site présentant plusieurs typologies : Les parcs hébergeant des jardins familiaux ou partagés, sont considérés comme un seul site. La labellisation se fait dans la typologie Parcs et squares mais les jardins familiaux ou partagés doivent répondre aux critères essentiels. Si des plaines de jeux sont incluses dans un parcs, elles ne sont pas considérées comme des terrains de sports et sont donc labellisées dans la typologie Parcs et squares.
  • Alignement d'arbres : C'est l'ensemble des arbres d'alignement de la ville qui est présenté à la labellisation (Pas une rue, un quartier, etc.). Les dispositions suivantes sont à prendre en compte : l'audit porte sur un échantillonnage de 10 % du nombre total d'arbres. Le coût de l'audit est alors de 715 € TTC pour 10 000 arbres. Toutes les équipes de gestion intervenant sur le patrimoine doivent être auditées.
  • Accompagnement de voie et/ou voirie : Comme pour les arbres d'alignement, c'est l'ensemble du patrimoine de la ville qui doit-être labellisé. Un échantillonnage est réalisé sur 10 % du linéaire de voirie et porte sur l'ensemble des équipes de gestion intervenant.

Les frais liés au label

La visite de l’auditeur et la réalisation d’un rapport d’audit sont des étapes incontournables pour l’obtention du label. Le coût de l’audit est de 715 € TTC pour un site. Il est à la charge du candidat et sera versé directement à l’auditeur.

L'évaluation

Les audits

Les audits sont le processus de vérification de la conformité au référentiel et permettent de mesurer l’état des pratiques écologiques du mode de gestion d’un espace vert afin de mettre en lumière les points forts et les faiblesses de cette gestion en matière de respect de l’environnement. Une grille d’évaluation constituée de critères associés au référentiel est le support de ces audits. La notation de l’ensemble de ces critères permet d’attribuer une note globale, laquelle atteint ou non le seuil à partir duquel un site est labellisé. Le seuil de labellisation est susceptible d’évoluer.

Une zone « tampon » (de rattrapage) est prévue pour les sites proches du seuil d’attribution.

Les structures auditrices sélectionnées par Natureparif sont les suivantes :

  • Zones Rhône-Alpes et Arc méditerranéen : Groupement ALTICIME (ALTICIME, Agrostis, Géophyte, Brassica et Hélianthème)
  • Zone Sud Ouest : Oréade-Brèche
  • Zone Grand Ouest, Centre et Nord : ARP - Astrance
  • Zone Grand Est : Groupement Urban&Sens (Urban&Sens et Agrostis)

Le système de notation

Chaque critère est noté selon les modalités suivantes :

-1 : critère non respecté
 0 : critère partiellement respecté
 1 : critère totalement respecté
Attention : il est indispensable que tous les critères essentiels soient respectés pour obtenir le label.

Les critères facultatifs, quant à eux, ne peuvent qu’apporter des points, et ne sont notés que s’ils sont respectés.

Les huit domaines de gestion ont été pondérés, les plus importants étant « faune & flore », « eau » et « sol », piliers de la gestion écologique.

La somme des notes obtenues pour chaque critère pondérée ensuite par domaine donne la note finale attribuée au site lors de son évaluation, qui se situe sur une échelle allant de -100 à +100.

Les critères essentiels

Les critères essentiels, dont le non respect est rédhibitoire pour l'attribution du label sont les suivants (cliquez ici pour télécharger la grille d'explication des critères essentiels):

  1. SOL : Les zones de sol à nu (sans couvert végétal), sauf justification pour motifs écologiques, sont-elles proscrites sur le site ?
  2. EAU : Les besoins en eau sont-ils évalués en fonction du climat, du type de sol et des plantes ?
  3. FAUNE & FLORE : La biodiversité du site (ordinaire et remarquable) est-elle connue et des mesures spécifiques de préservation mises en place ?
  4. FAUNE & FLORE : Les traitements avec des produits phytosanitaires issus de la chimie de synthèse dangereux pour la faune auxiliaire ou l'environnement sont-ils proscrits ?
  5. FAUNE & FLORE : Y a-t-il des mesures mises en place pour la réduction de la production des déchets verts ?
  6. FAUNE & FLORE : Y a-t-il des mesures mises en place pour la réduction de la production des déchets verts ?
  7. FORMATIONS : Y a-t-il un plan de formation (annuel ou pluriannuel) concernant le personnel et intégrant des thématiques écologiques ?

L’évaluation du respect des exigences de gestion écologique par le biais des grilles d’évaluation passe par un entretien et une visite sur site, mais également par la consultation de documents. Tous les documents à fournir sont détaillés dans les grilles d’évaluation. Essayez de fournir, dans la mesure du possible, un maximum de documents au moment de l'inscription du site ou au plus tard avant la venue de l'auditeur.

L'attribution

Le label est attribué pour trois ans puis tous les cinq ans après le premier renouvellement. Le comité de labellisation se réunit deux fois par an fin juin et fin novembre.
L'évaluation des sites par le comité se base sur le respect des critères essentiels, la note globale et l'avis de l'auditeur.