• site labellisé

    Ce square d’inspiration Française, est composé de massifs arbustifs et de vivaces, ainsi que de plusieurs grands arbres, d’une étendue de pelouse et d’une grande place en sable stabilisé. Il a une composition relativement symétrique. Les espèces de plantes présentes sont assez variées et plusieurs d’entre elles sont mellifères ou nectarifères. Il n’y a pas d’arrosage sur ce site et l’éclairage est présent mais n’est pas en fonction. Les espèces d’adventices qui sont non envahissantes et non nuisibles sont acceptées au sein du parc. Les allées et la place en sable stabilisé sont désherbées le plus souvent à la binette ou bien au désherbeur thermique.

    Structure du site

    • Les différents espaces du square Jeanne d'Arc ne bénéficient pas de la même gestion en fonction des usages du site (prairie de fauche tardive, gestion libre, gestion plus soutenue au niveau des zones à forte fréquentation…).
    • Des cheminements ont été tracés sur le par cet limitent l’impact des usagers sur la qualité écologique du site. Seule les deux allées principales du site sont imperméabilisées.
    • La ville de Versailles est labellisée « Villes et villages fleuris ». L’arrêt d’utilisation des engrais chimique a été mis en place en 2004, les produits phytosanitaires en 2005, les herbicides sur la voirie ont été arrêtés en 2006 et dans les cimetières en 2007.
    • Le site est perméable au passage de la faune.

    Sol

    • Des analyses de sol sont réalisées en cas d’apport de terre végétale. Le protocole OPVT est en cours de mise en place afin d’obtenir quelques éléments sur la biodiversité du sol.
    • Le paillage est systématique sur le site et est réalisé avec des feuilles mortes, du BRF etc.
    • Le désherbage est manuel.
    •  Seules les deux allées du site sont imperméabilisées, cela permet de limiter le ruissellement des eaux pluviales.
    • Un mur végétalisé est en place (colonisation d’un muret par de la végétation spontanée).

    Eau

    • Il n’y a pas d’arrosage sur le site (uniquement lors des opérations de nouvelles plantations et en cas de stress hydrique critique des végétaux). Des bâches des récupérations disséminées dans la ville permettent de pallier aux éventuels besoins en eau en période de canicule.
    • Les consommations d’eau sont relevées mensuellement et permettent de relever d’éventuelles fuite d’eau (la SEOP envoie aussi des messages d’alertes si une fuite est détectée.
    • Les plantations sont regroupées en massifs si l’arrosage devient nécessaire. Les plantes sélectionnées sont adaptées au climat et au type de sol du parc.
    • A l’échelle de la ville de Versailles, une dizaine de bâches de récupération des eaux de source permettent de pallier le manque d’eau.

    Faune / Flore

    • La biodiversité est une donnée intégrante de la gestion du site. Des inventaires vont être réalisés par la ville de Versailles et l’association des naturalistes des Yvelines et les parcs et jardins de Versailles participent à de nombreux programmes de sciences participatives (PROPAGE, FLORILEGE).
    • Les plantes mellifères, à baies et vivace sont privilégiées lors de nouvelles plantations. Des ronciers et bosquets arbustifs touffus créent des micro-habitats pour de nombreuses espèces.
    • Les espèces végétales du site ne sont pas arrosées et sont en bon état phytosanitaire, elles sont donc adaptées au milieu. La tonte, la taille et l’élagage sont douces et le port libre est privilégié.
    • Une politique d’achat respectueuse de l’environnement contraint l’achat des plants et semences. Ceux-ci doivent obligatoirement être labellisés « Plante Bleue ». 
    • Le ramassage des feuilles est proscrit dans les massifs, le bois mort est laissé sur place.
    • Les mesures prophylactiques sont systématiquement mises en place (notamment le nettoyage des outils).
    • Un bilan annuel de déchets verts a été établi. Cependant, la ville de Versailles s’est fixé comme objectif de ne rien exporter. Tous les déchets verts sont réutilisés sur le site (paillage, mulching, compostage etc.).
    • Une prairie fleurie est en place sur le site, elle est utilisée comme zone refuge pour la faune et n’est fauchée qu’une fois par an en mai pour fournir à la microfaune hivernante une zone de refuge.

     

    Matériaux & mobiliers / Matériels & engins

    • Un inventaire du mobilier urbain est réalisé, les constructions en bois sont certifiées issues de forêts gérées durablement et le mobilier urbain est entretenu par 3 personnes de la ville et une entreprise.
    • Une politique globale pour une utilisation et des achats respectueux de l’environnement a été formalisée. Elle concerne le mobilier urbain, les produits d’entretien et les matériaux utilisés.
    • Il n’y a pas d’éclairage sur le site.
    • Les consommations d’huiles et carburants sont suivies. Des mesures sont mises en place pour diminuer l’utilisation de moteurs thermiques via l’achat d’engins et véhicules électriques.
    • Les véhicules sont interdits sur les espaces végétalisés.
    • En privilégiant l’électrique, les gestionnaires du site limitent l’émission de pollution sonore.

    Formations

    • Toutes les thématiques de formation du référentiel Ecojardin ont été abordées.

    Public

     

    • Une application permet aux usagers du site de communiquer d’éventuelles réclamations concernant la gestion des espaces verts. Les gestionnaires ont des échanges réguliers avec les usagers.
    • Le règlement des parcs et jardins est affichés à l’entrée du parc. Même si cela n’a pas encore été fait, des panneaux pédagogiques sont en cours d’élaboration.
    • Les arbres des parcs de Versailles sont contrôlés visuellement par un responsable du patrimoine arboré. La ville de  Versailles fait appel à des bureaux d’étude si l’état phytosanitaire de l’arbre est menacé et si d’autres diagnostics sont nécessaires.

    Localisation

    44 boulevard de Glatigny
    78000 Versailles
    France

    Galerie photos

    photos

Sites du même gestionnaire