• Désigné « Parc aux Cerfs » sous le règne de Louis XIV, le site du jardin des Etangs Gobert comportait deux réservoirs « longs et carrés » et un ensemble d’aménagements hydrauliques conçus et réalisés à partir de 1875 par l'intendant du Roi : Thomas GOBERT et ayant pour but de stocker les eaux venues de l’étang de Saclay par l’aqueduc de Buc afin d’alimenter par gravité les fontaines basses du parc du Château, en utilisant une déclivité d’une vingtaine de mètres depuis le plateau sur lesquels ils se situaient. L’Étang carré : • Superficie de l’étang carré : 6 500m² • Plantations : Présence d’une végétation spontanée composée principalement de bouleaux, de saules s’étalant sur une surface boisée de 4200m2. La masse boisée existante a été éclaircie pour créer clairières et bosquets. La végétation de strate basse se partage entre pelouse (partie centrale et accès) et prairie (autour des bosquets et au pied des murs).  Arbres : 75u (Quercus robur) + 1u (Carpinus betulus)  Surface engazonnée : sur la partie centrale (entourant le banc), s’étend une esplanade engazonnée d’une surface d’environ 2300m2 Promenade haute : Sur le tour de l’étang carré, un cheminement en stabilisé d’une largeur de 2.50m à 3.00m, bordé d’espace en prairie. Une passerelle, en acier galvanisé, dessinant le contour supérieur de l’étang, permet au public de découvrir en aérien l’ensemble du jardin mais également la ville à travers différentes perspectives et points de vue. • Superficie totale : 1 915 m² • Promenade : Longueur 255 ml / 650 m² de stabilisé • Passerelle : 95 ml • Plantations :  Arbres d’alignement conservés : 50u  Arbres plantés : 30u (Prunus avium ‘plena’)  Mélange fleuri semé aux abords des cheminements piétons : Surface : 1200m2 Composition : 4 espèces de graminées et 16 espèces de fleurs (vivaces, annuelles). Talus : Les talus sont plantés d’arbres et de lierres dans lesquels circulent des rampes, en béton désactivé répondant aux normes PMR, permettant la traversée du site par les piétons et les cyclistes. Deux escaliers en béton implantés dans les talus et deux escaliers métalliques permettent de s’affranchir directement d’une dénivellation maximale de 8m en rejoignant les hauts de l’étang et/ou en descendant au cœur du jardin. • Superficie totale : 2 260 m² • Rampes en béton désactivé : 200 ml / 480 m² • Superficie des espaces plantés : 1 776 m² • Plantations :  Arbres : 241u Acer Campestre (érable) Carpinus betulus (charme) Prunus avium ‘Plena’ (merisier des oiseaux)  Grimpantes : 103u Clemantis armandii (clématite) Fallopia baldschanicum (renouée) Lonicera henryi (chèvrefeuille)  Couvre-sols : 18000u (Hedera helix (lierre)  Bulbes : 8 000u (Galanthus nivalis (perce neige) / Hancinthoides non scripta (jacinthe))  Mélange fleuri semé aux abords des cheminements piétons : Surface : 600m2 Composition : 4 espèces de graminées et 16 espèces de fleurs (vivaces, annuelles). Terrain de sport entouré de charmille : Le terrain de sport en contrebas du talus, et situé derrière le square des Francine, est intégré dans un écrin de verdure compact. Il est entièrement clôturé avec un pare ballon, structure en acier galva et grillage simple torsion. • Superficie du terrain multi-sport : 560 m² • Superficie de la charmille : 1 030 m² • Plantations :  Arbres : 329u (Carpinus betulus de différentes hauteurs variant de 2,50m à 5,50m) Parvis et rampes accès : En prolongement de l’avenue de Sceaux et parallèle à la future voie de franchissement, l’accès principal permet de dessiner une symétrie par rapport au square des Francine. Le parvis est en béton désactivé, la rampe est plantée d’arbres et ponctuée par 3 bancs en béton reprenant le profil du banc central. La rampe, longeant ensuite le talus, permet de rejoindre directement, depuis l’avenue de Sceaux, la gare et le futur pôle d’échange multimodal/d’attractivité ou tout simplement d’entrer dans le jardin depuis le passage des Étangs Gobert. • Longueur : 50 ml • Largeur : 11 ml • Plantations :  Arbres : 21u Acer Campestre (érable) Carpinus betulus (charme) Prunus avium ‘Plena’ (merisier des oiseaux))  Grimpantes : 182u Hedera helix (lierre) Hydrangea x semolia Parthenocissus quinquefolia (vigne vierge)

    Structure du site

    Ce jardin a été conçu par le paysagiste Michel Desvigne. Un plan d'aménagement associé à une note d'intentions paysagères a été transmise à la ville de Versailles.

    Une étude des végétaux présents autour du bassin a été réalisée avant les travaux pour déterminer les arbres à conserver.

    Le gestionnaire du site a mis en place un plan de gestion différenciée définissant l'entretien à mener en fonction des aménagements et des strates végétales en place. Une cartographie est associée à ce plan. Les produits chimiques ont été totalement proscrits sur ce site avec la mise en place de la charte « zéro phyto » sur l’ensemble des espaces verts de la ville.

    La ville de Versailles a engagé plusieurs démarches de gestion prenant en compte l’environnement et qui s’applique sur ce site :

    -          Adhésion à la charte régionale pour la biodiversité,

    -          Charte "Zéro phyto" pour l'entretien des espaces verts,

    -          Actions dans le cadre de la politique DD du service Parcs et Jardins (mulching, choix palette végétale, diminution utilisation produits phytosanitaires, etc.),

    -          Signature du contrat de bassin avec l'Agence de l'eau Seine Normandie qui demande l'application d'une démarche « Zéro phyto » (obtention de subventions).


    Sol

    Une analyse des sols de ce site a été réalisée à sa création. Après l’apparition d’eaux stagnantes, une étude sur des pelouses dépérissantes et des tests de carottage ont été réalisés (problème dans la conception de base du projet).

    Sur ce site, le gestionnaire a identifié des risques de compaction/inondation/imperméabilisation des sols et mis en place les mesures suivantes pour y répondre :

    -          Création d'allées perméables pour éviter le piétinement dans les espaces végétalisés,

    -          Pas de passage de gros engins sur les espaces végétalisés,

    -          Pas de bêchage,

    -          Conservation d'une couverture végétale sur les sols,

    -          Limitation des aménagements imperméables,

    -          Paillage des sols,

    -          Protection des plantations avec des barrières.

    Les apports de paillis et de compost sur les massifs sont évalués par les jardiniers en fonction des besoins du site (compost apporté uniquement sur les nouvelles plantations à la création). Aucun élément minéral n’est apporté sur le site.


    Eau

    Un arrosage automatique a été installé sur le site. Cependant, les sols étant très humides, aucun arrosage n’est réalisé.
    Le paillage systématique, les plantes couvre-sol et le désherbage sélectif permettent de plus  de réduire les besoins en arrosage.  La consommation d’eau est suivie à l’aide d’un compteur divisionnaire (relevés mensuels). 
    NB : A l’échelle de la ville les eaux de pluies sont collectées à l’aide de bâches de rétention d’eau. Cela représente 150m3 répartis en 10 bâches dont une permettant la récupération des eaux de pluies des toitures des serres. L’eau ainsi récupérée sert pour l’arrosage. La ville étant construite sur un marais et encaissée entre des vallons, le système se révèlent pertinent et performant.  

    Faune / Flore

    Le projet paysager a privilégié une palette végétale diversifiée, indigène et qui présente un intérêt écologique (plantes mellifères). Des zones de sous-bois ont été laissées en place dans lesquelles la végétation spontanée est favorisée. Des prairies fleuries naturelles ont également été aménagées le long des cheminements.

    Les équipes interviennent très peu sur les arbres (interventions sécuritaire et sanitaire) et les arbustes (massifs en port libre).

    Tous les massifs sont paillés et les talus sont recouverts de lierre pour prévenir le désherbage. Un désherbage manuel est réalisé, laissant la place à la végétation spontanée, tant qu’elle n’est pas envahissante.

    Les déchets verts sont valorisés sur le site : feuilles et déchets d’élagage laissés sur place en partie, diminution de la fréquence de tonte, augmentation de la hauteur de tonte, broyage et paillage sur site.
    Présence d’un compost.
    Des nichoirs ont été installés

     


    Matériaux & mobiliers / Matériels & engins

    Le gestionnaire utilise de l’outillage manuel et du matériel électrique sur le site.

    Les matériels et engins sont inventoriés et leurs consommations sont connues et suivies par le gestionnaire. Des mesures pour leur recyclage en fin de vie ont été mises en place (recyclage et revente de certaines pièces).

    Les engins sont mutualisés entre les différents secteurs. 


    Le gestionnaire utilise de l’outillage manuel et du matériel électrique sur le site.

    Les matériels et engins sont inventoriés et leurs consommations sont connues et suivies par le gestionnaire. Des mesures pour leur recyclage en fin de vie ont été mises en place (recyclage et revente de certaines pièces).

    Les engins sont mutualisés entre les différents secteurs. 


    Formations

    Un plan de formation intégrant des thématiques écologiques a été mis en place sur le site. Les agents du site ont abordé les thématiques « structure du site », « faune/flore », « sol » et « sécurité » lors de ces formations.
    La thématique eau a été abordée par le biais de la gestion des eaux pluviales. Les équipes ont de plus participé au colloque SiTerre (2017) et ont été formé à l’écologie des sols et des verres de terre.

     


    Public

    Les équipes du parc sont régulièrement en contact avec les usagers pour leur fournir des informations sur les pratiques de gestion menées sur le site. Des informations pédagogiques concernant la gestion écologique sont également mises à disposition du public :


    • Mensuel versaillais dans lequel on trouve des informations sur la gestion écologique menée sur les parcs et jardins  (au moins un article) envoyé à chaque versaillais,

    • Site internet de la ville - vidéo de jardiniers pour expliquer la gestion écologique des espaces verts,

    • Guide sur la gestion des espaces verts du PNR Chevreuse,

    • Plaquettes d'informations ville verte - ville jardin de la ville de Versailles,

    • Mémento du jardin écologique de la ville de Versailles,

    • Articles de presse,

    • Affichage sur site de la démarche « Zéro Phyto »,

    • Panneaux installés à l’entrée présentant le jardin et ses plantations sur site.

    L’état phytosanitaire des arbres est suivi régulièrement et référencé dans un SIG.
    A l’échelle de la ville, une sensibilisation à la politique environnementale de la ville est proposée à chaque nouvel habitant.
    Le service espaces verts dispose de plus de 3 éco-jardiniers dédié à la pédagogie et notamment à destination des plus jeunes. Ainsi 23 potagers biologiques ont été installés dans des écoles permettant de sensibiliser 63 classes. Ces éco-jardiniers interviennent également sur les questions de saisonnalités ou de la récupération de l’eau et propose des activités autour des nichoirs et de la monter en graine des plantes par exemple. Ils travaillent en lien avec l’éducation nationale et proposent des sorties nature.
    Les journées « Esprit jardin » sont des moments fort de la communication environnementale de la ville. Elles permettent notamment la rencontre entre les jardiniers et le public et la diffusion d’un guide de gestion écologique.
    Le site a de plus a accueilli l’évènement « Mois Molière ».

     


    Localisation

    Le Jardin des Etangs Gobert
    78000 Versailles
    France

    Galerie photos

Sites du même gestionnaire