• Jardin historique, créé par les frères Buhler, réhabilité entre 2000 et 2010 sur les plans de Mme Phiquepal. Classé Jardin remarquable de France et Refuge LPO. Site labellisé depuis juillet 2009 pour sa gestion. Le parc est pionnier des pratiques écologiques à Bordeaux, constitué des nombreuses unités dont la gestion est adaptée aux usages : pelouses, chênaie ancienne, prairies, massifs arbustifs. Abrite plusieurs enclos d'espèces domestiques locales (une dizaine) en partenariat avec le Conservatoire des races d'Aquitaine (mouton landais, chèvre des Pyrénées, porc basque...). Des QR Codes/tag NFC renseignent le public sur les arbres et les oiseaux du parc (69 nichoirs installés)

    Structure du site

    La démarche de gestion écologique (définition de 11 unités de gestion avec pratiques de gestion associées et cartographie du site) est maintenant bien ancrée dans le travail quotidien des agents.

    De nombreuses démarches sont mises en œuvre pour la prise en compte de l’environnement (Politique environnementale 2013 à l'échelle de la ville, Agenda 21, PCET, Démarche ISO 14001 en cours d'élaboration).

    Les aspects paysagers sont pris en compte avec notamment la réhabilitation du parc entre 2001 et 2011 et l’intégration paysagère du site dans son environnement urbain : travail sur les lisières avec de nombreuses plantations d’arbustes.

    Le site s’inscrit dans la réflexion globale de définition de la trame verte et bleue de la ville de Bordeaux (connexion des espaces verts de la ville par les avenues et boulevards plantés et liens recherchés avec les berges de la Garonne).


    Sol

    Une analyse des sols a été réalisée en 2011. Le compte-rendu des analyses fait état de sols très riche en matière organique. Les sols nus sont proscrits et les plantations d’arbustes et massifs fleuris sont systématiquement paillées.

    Le travail du sol se limite aux opérations de plantations. Les matières organiques apportées sont conformes au référentiel et aucun apport d’élément minéral n’est effectué.


    Eau

    Le jardin est équipé d’un système d’arrosage automatique (goutte à goutte et asperseur) et d’un compteur spécifique. Les relevés mensuels de ce compteur permettent de détecter les fuites assez rapidement. L’arrosage, qui a lieu la nuit, est adapté en fonction de la météo (2 stations relevant ETP et pluviométrie sont installées dans Bordeaux).L'évolution de la consommation en eau est suivie depuis 2004 sur les sites en gestion écologique avec mise en place de compteurs individuels et différenciation des sources. La mise en place de la gestion différenciée a permis de réduire fortement les consommations en eau (93% de réduction de la consommation d’eau entre 2004 et 2012).Le site compte peu de surfaces imperméabilisées permettant l’infiltration naturelle des eaux.

    Faune / Flore

    Un inventaire de l’avifaune a été effectué en 2011 par la LPO (50 espèces) et un recensement de la flore s’est fait en interne en 2009 (72 espèces).

    Des pièges à phéromone ont été installés afin de lutter contre la chenille processionnaire.

    Les plantes à intérêt écologique sont favorisées : espèces mellifères, espèces spontanées et indigènes.

    Des micro-habitats ont été créés, notamment au niveau de la Chênaie avec la mise en défend du sous-bois. Aussi plusieurs espèces protégées occupent le site : la Chouette hulotte, le Pouillot de Bonelli et l’Ecureuil roux.

    Le choix des espèces pour les plantations se fait en fonction des caractéristiques du sol et sur la base d’une liste établie pour l’ensemble des parcs et jardins de la collectivité ; les espèces sont non envahissantes hormis le Robinier faux acacia.

    Les vivaces sont intégrées progressivement dans les massifs fleuris.

    Le paillage systématique des arbustes permet d’éviter le désherbage et limite l’évaporation.

    Les arbres ne sont pas taillés (en dehors des raisons de sécurité du public) et les arbustes sont taillés de manière raisonnée. Certains arbres sénescents ou morts sont conservés au niveau de la chênaie.

    Aucun produit phytosanitaire n’est utilisé sur le parc et la fauche tardive est appliquée sur l’ensemble des prairies.

    Des nichoirs ont été installés et le site a été labellisé « Refuge LPO » en 2012.

    Il n’existe pas de gestion du plan d’eau mais des aérateurs ont été mis en place pour limiter les curages. De plus, aucun traitement des eaux n’est effectué.

    Peu de déchets sont exportés du site (souches et troncs) : mulching sur les pelouses et réutilisation des résidus de fauche et de taille.


    Matériaux & mobiliers / Matériels & engins

    Dans le cadre de sa politique globale, la Ville de Bordeaux a effectué un inventaire des matériels et des engins en 2011. Un suivi des consommations de carburant et d’huiles pour les engins et les véhicules a également été mis en place.

    Le matériel est utilisé seulement sur le site du Parc Bordelais.

    Les équipes qui gèrent les sites doivent entreprendre les travaux impliquant du matériel à moteur de préférence en matinée de 8 h à 12 h 30 h et privilégier les engins électriques. Ces recommandations sont respectées sur le parc où les véhicules (goupil) et les engins électriques sont privilégiés.

    En fin de vie les engins et matériels en état de fonctionnement sont revendus aux Domaines.


    Dans le cadre de sa politique globale, la Ville de Bordeaux a effectué un inventaire des matériels et des engins en 2011. Un suivi des consommations de carburant et d’huiles pour les engins et les véhicules a également été mis en place.

    Le matériel est utilisé seulement sur le site du Parc Bordelais.

    Les équipes qui gèrent les sites doivent entreprendre les travaux impliquant du matériel à moteur de préférence en matinée de 8 h à 12 h 30 h et privilégier les engins électriques. Ces recommandations sont respectées sur le parc où les véhicules (goupil) et les engins électriques sont privilégiés.

    En fin de vie les engins et matériels en état de fonctionnement sont revendus aux Domaines.


    Formations

    Un plan de formation assez complet (quasiment toutes les thématiques ont été abordées) a été mis en œuvre entre 2007 et 2011. Toutes les équipes ont pu bénéficier de formations. Un nouveau plan de formation est en cours.


    Public

    Un livre de doléances a été mis en place. Le détail des réponses y est mentionné. Des visites guidées sont organisées sur le site. Les agents sont également en contact direct avec les usagers lors de leurs temps de travail. Des panneaux ont été installés sur sites pour sensibiliser les usagers aux enjeux de la gestion différenciée. Les arbres sont régulièrement contrôlés pour assurer la sécurité du public. Enfin, l’aire de jeux est contrôlée hebdomadairement par les agents et 4 fois par an par une entreprise externe agrée.


    Localisation

    Parc Bordelais
    Rue du Bocage
    33000 Bordeaux
    France

    Galerie photos

    photos

Sites du même gestionnaire