• Structure du site

    La gestion différenciée sur la ville de Pantin a été formalisée et rédigée en 2014 par le pôle Espace Vert au travers d’une première charte. Celle-ci est un guide d’utilisation des techniques d’entretien alternatives et douces pour l’environnement. Cette charte a été mise à jour en 2018 et décrit trois modes de gestion :

    • Code 1 : Gestion Raisonnée
    • Code 2 : Gestion Naturelle Maîtrisée
    • Code 3 : Gestion Naturelle

    La cimetière des Pommiers est intégré au code 2 de la gestion Naturelle Maîtrisée. Sa gestion évolue vers le code 3 de la gestion Naturelle. 

    Aucun produit phytosanitaire n’est utilisé sur les espaces verts. Le désherbage manuel au couteau en massif a été retenu et des actions de communications avec les usagers lors de rencontres dédiées a permis l’acceptation de l’apparition temporaires des adventices sur les espaces-verts.

    L’application de BRF permet de limiter les impacts sur la terre. Il y a sur le site des poubelles afin de pousser les usagers à mettre leurs déchets en poubelle et non dans les espaces verts. 

    Les objectifs paysagers du cimetière sont connus. Cimetière historique, ouvert depuis 1818, ce dernier n’a pas subit de réels travaux hormis dans ses extensions. Depuis 2019, le cimetière est en cours de réhabilitation afin de proposer un cimetière plus paysager que le veux les habitudes des cimetières
    parfois trop minéral.

    Le cimetière est situé à proximité du talus du bel air présenté cet année, du centre de loisirs la colombe (labellisé en 2019) ainsi que des parcs Barbusse et Romainville. Afin de faciliter le déplacements de la faune, plusieurs techniques ont été mises en oeuvre sur le site :

    • Le renforcement des strates sur sites.
    • La protection des surfaces plantées.
    • La diversification de la gamme variétale.

    Sol

    Les caractéristiques du sol sont connues grâce à une analyse de sol réalisée en 2019. De même, fort de leur savoir-faire, les jardiniers identifient la terre des massifs grâce à la technique dite ‘’du boudin’’. Un test pH permet de compléter l'analyse en cas de doute. Ces dernières données ne sont néanmoins pas formalisées dans un dossier. 

    Quand la thanatopraxie est obligatoire, il y a une connaissance des matières actives telles que le formol.

    Les terres de cimetières en surplus près la mise en place d'un caveau sont évacuées en décharge spécialisée par le producteur.

    Les sols à nu sont proscrits sur l’ensemble des espaces verts pour une période supérieure à 6 mois. Si l’absence d’un couvert est permise, elle l’est uniquement le temps de l’exécution de missions d’entretien courante (manque de paillage ou végétaux morts en attente de remplacement et garnissage de BRF).

    Le sol est très calcaire, celui-ci représente donc un risque important d'érosion à cause des infiltrations d'eau. Il y a donc une reminéralisation des sols avec reprise des évacuations d'eau pour éviter les dégradations des sous-sols.

    Afin de préserver au mieux les sols, les apports en matière organique (compost, BRF, jus de lombric ou autre solution de prêles, consoudes, orties ou fougères) restent les seuls apports permis sauf en cas de nécessité absolue (lors de travaux de création par exemple). La fréquence des apports en paillage (type BRF) dépend uniquement de la nécessité du site. Le paillage est renforcé en fonction de la décomposition de la précédente mise en place et/ou des possibles mouvements de ce dernier en fonction des taches d’entretien.

    En raison du besoin croissant de paillage pour les espaces végétalisés, le service à décidé d’investir dans un broyeur afin de produire directement en régie un maximum de paillage et limiter les importations de BRF. De même, le service possède un compost régulièrement alimentés par les déchets en provenance des espaces verts. De manière générale, ces mesures visent à limiter les importations et exportations et les impacts carbones de telles pratiques (déplacement et brûlage).

    Le désherbage manuel au couteau en massif a été retenu.

    Eau

    L'arrosage est réalisé uniquement lors des plantations par le service des espaces verts et plus régulièrement par les particuliers sur leurs tombeaux particuliers. Aucun gazon n'est arrosé grâce à l'implantation d'une pelouse de type trame de Bordeaux résistante aux fortes chaleurs. Le jaunissement estival est donc accepté sur le site. 

    Il existe sur le site un plan de recollement permettant d’identifier l’ensemble des réseaux. Le logiciel fusion prévient par alerte mail en cas de fuite. Chaque site présentant un point d’eau (arrosage, fontaine, point d’eau potable) est équipé de compteurs afin d’y réaliser des relevés réguliers.

    Un ensemble de techniques est mis en place pour limiter l’évaporation des sols et l’arrosage :

    • Paillage organique;
    • Plantes couvre-sol (hedera, epimedium, persicaria affinis, liriope…).

    Le choix de la palette végétale ‘’pantinoise’’ a été pensé en fonction du climat. Les trames de plantations se font par groupements d’espèces aussi bien pour les arbres, que les arbustes ou les vivaces.

    La fontaine à boire dispose d'un bouton poussoir permettant de limiter les consommations d'eau.

    Faune / Flore

    Des suivis de la flore sont régulièrement réalisés par les agents d'entretien du site. L'ARB a mis en place le protocole Spipoll sur le site pour différents taxons. Il s'agit d'un suivis sur plusieurs années qui a commencé cette année et qui permettra d'évaluer la faune et de faire une inventaire initial de la biodiversité. 

    La biodiversité au sens large du terme n’est que partiellement valorisée dans le sens où un énorme travail sur le choix des végétaux est réalisé afin de diversifier la palette végétale et favoriser la vie faunistique. Fort de sa connaissance végétale, l’équipe en charge des espaces verts de Pantin a cherchée à maintenir, d’abord et développer ensuite, la partie végétale de la biodiversité. L’effort s’est porté sur l’élargissement de la palette végétale à fort potentiel écologique : mellifère, nectarifère, fructifère. Les végétaux choisis à la plantation ou au renouvellement le sont toujours dans une gamme de végétaux dits "indigènes".

    Le choix des végétaux prend en compte :

    • Nature du sol (en général choix de peu d’exigence => un pH mètre vient d’être acheté) ;
    • Exposition ;
    • Présence arrosage automatique ou non ;
    • Développement a maturité ;
    • Indigènes ou acclimatées.

    Engagé dans une démarche ‘’éco-environemento-responsable’’, le gestionnaire peut garantir de la traçabilité de ses plants. 

    Depuis 2007, le service espaces-verts de Pantin est passé au ‘’zéro-phyto’’. Aucun produit issu de la chimie de synthèse n’est utilisé.

    Un ensemble de techniques est mis en œuvre afin de limiter le désherbage en fonction de la spécificité du site.

    De même, afin de limiter les déchets verts issu des travaux d’entretien, une succession de techniques alternatives de travail a été mise en place :

    • mise en place de la taille douce pour les arbres et les arbustes ;
    • non exportation des feuilles mortes.

    Matériaux & mobiliers / Matériels & engins

    L’ensemble du mobilier urbain est inventorié et classé en deux entités particulières (le pôle Espaces verts et le pôle Domaine public).  L’ensemble du mobilier urbain est contrôlé, entretenu et remplacé par les équipes en régie.

    Les équipements installés répondent à des exigences éco-environnementales de fabrications spécifiées dans le CCTP. Ces exigences se retrouvent également pour l’ensemble des produits d’entretien que la collectivité utilise mais également dans l’achat des matériaux. Les fournitures en bois répondent également à ces exigences (SFC et PEFC).

    La collectivité a procédée aux changements de toutes les ampoules des mats d’éclairage dont elle a la charge afin de réduire sa consommation en énergie et de favoriser la trame sombre. Une étude photométrique a également été réalisée afin d'évaluer la pollution lumineuse sur la ville de Pantin. Tous les nouveaux lampadaires installés sur site sont dirigés vers le sol et sur les espaces à éclairer. 

    Le mobilier urbain répond aux chartes environnementales présentées en politique globale.

    L’utilisation du matériel est mutualisée entre les sites. La transversalité des missions de tonte, élément clé de la gestion différenciée a permis la centralisation du matériel thermique afin d’éviter des pratiques récurrentes non pertinentes. Les affectations de matériel sont faites par équipe et non par site. Chaque équipe possède son propre inventaire de matériel et d’outillage.

    Le garage municipal quant à lui, ayant la charge de l’entretien et suivi du matériel, gère les consommations de carburant et d’huile de l’ensemble des véhicules et engins. Le renouvellement du matériel permet l’acquisition de matériel automobile de nouvelles générations moins consommatrices de carburant et moins polluantes. Ces achats répondent aux engagements du plan climat de Pantin.

    Le matériel en fin de vie est proposé à la revente en ligne via une plateforme dédiée aux reprises des collectivités.

    Un bilan carbone des services de la ville de Pantin a été fait. Au-delà de ce bilan carbone général, par délégation du gestionnaire du service espaces verts de Pantin, un bilan carbone simplifié a été effectué sur le parc du matériel, engins et véhicules du service espaces verts.

    Afin de limiter les nuisances qu’occasionnent ces opérations de maintenance, des dispositions ont été prises :

    • Quasi abandon des tailles structurées ;
    • Le passage au presque 100% électrique des engins en 2020.

    Formations

    La collectivité, impliquée dans la professionnalisation de ses agents, a mis en place un plan de formation annuel qui se décline en fonction des spécificités de chaque service. Ainsi, depuis 2012, un plan de formation du service a été mis en place pour le pôle Espaces verts.

    Chaque année ont lieu des entretiens professionnels au cours desquels les agents mais également les responsables d’équipe, formulent les besoins en formation que chacun estime nécessaire.

    Pour donner de la lisibilité au label en interne, lors des réunions de direction, le gestionnaire rappelle régulièrement l’importance de l’écologie dans les projets d’aménagements et les protocoles d’entretien. Avec le renouvellement du label ECOJARDIN du Parc de la Manufactures des tabacs en 2018, les élus ont réellement commencé à communiquer sur le label et sur les pratiques écoenvironnementales.

    Les formations réalisées par les agents de la commune couvrent l'ensemble des thématiques abordées par  Ecojardin à l'exception de celles portant spécifiquement sur le cimetière. 

    Public

    La Ville de Pantin, impliquée dans une démarche de qualité de service public, œuvre à satisfaire les usagers des espaces verts. Une application, une adresse mail et un numéro de téléphone ont été mis à disposition des usagers. L’objectif étant de traiter la demande en temps réel mais aussi de permettre à l’usager de connaître le déroulé de sa demande avec clôture du dossier une fois que celle-ci a été traitée.

    Les échanges lors de manifestations dédiées (semaine du développement durable, balade urbaine, etc.) sont privilégiés avec le public. Le public fait l’objet d’une attention particulière lorsqu’il interpelle les agents durant l’exécution de leur mission afin que ces derniers puissent les renseigner et leur expliquer la démarche générale du service.

    Le site internet de la ville, en particulier, présente les différentes actions de sensibilisation que la ville met en place. De plus dans le journal local, lors de sujets portant sur les espaces verts, une explication est toujours fournie pour sensibiliser les usagers aux différents aménagements.

    Lors de travaux de réaménagements, la ville communique via des « lettres info riverains » mais également avec des panneaux informations sur chantier présentant les détails des aménagements. Des réunions publiques ainsi que des « votes » sont réalisés en amont pour présenter différents projets afin que les aménagements répondent le mieux aux attentes des usagers. Les aménagements sont soumis à l’approbation majoritaire des riverains mais depuis peu une nouvelle action, le budget participatif, incite les usagers à être acteurs de leur ville. 

    Contrairement aux espaces verts de l’espace public, le cimetière est équipé de bennes pour le tri sélectifs pour les usagers.

    Localisation

    1 rue des pommiers
    93500 Pantin
    France

    Galerie photos