• Atelier situé au sein du bois de Vincennes comprenant des secteurs très jardinés comme les squares Carnot ou de Gaule, les abords du lac de Saint Mandé et des espaces de jeux ou de terrains de sports. Mais aussi des parties plus sauvages avec les bords de rivières, les abords du lac de Gravelle et des circulations entre les différentes zones. En vert sur le plan du bois joint.

    Structure du site

    Le site fait l’objet d’une gestion écologique adaptée aux différentes strates végétales et aquatiques. Le gestionnaire proscrit l’utilisation de produits chimiques sur le site.

    Le site fait également l’objet de différentes démarches de gestion prenant en compte l'environnement : méthode d'irrigation raisonnée MIR, soins aux végétaux (politique de réduction des pesticides - 2002), labellisation écologique parisienne.

    Le gestionnaire a mis en place plusieurs mesures pour préserver la qualité écologique du site : pelouses et plantations protégées par des barrières (lac de Saint Mandé), plantation de massifs d'arbustes pour rediriger les joggers (lac de Saint Mandé), redéfinition des allées, installations de barrières lors de manifestations pour canaliser et éviter aux personnes de piétiner certains secteurs.

    Une note d’intention paysagère à été définie pour chaque secteur qui possède ses caractéristiques propres (secteurs très jardinés, secteurs sauvages).


    Sol

    Le gestionnaire réalise une analyse du sol tous les 5 ans sur les secteurs arrosés, en réfection ou en carence qui permet de définir les besoins des différentes strates végétales en termes de fertilisation (amendements organiques et minéraux). Des apports de paillage, de compost et d’engrais organiques sont réalisés sur les différents secteurs, calculés en fonction de ce plan de fumure.

    Une étude sur les insectes saproxyliques a été réalisée de 2007 à 2010 sur le Bois de Vincennes.

    Le gestionnaire a identifié les risques spécifiques pour les sols sur ce site et mis en place différentes mesures pour les limiter :

    -          Imperméabilisation : revégétalisation de certains secteurs en stabilisé,

    -          Erosion : paillage sous les arbres remarquables.

    -          Compaction : redéfinition des allées, protections des plantations et des pelouses par des barrières.

    La ville de Paris possède une politique d’achat responsable pour les substrats, terreaux, terre végétale et éléments minéraux qui intègre des critères environnementaux dans les cahiers des charges.


    Eau

    Les pelouses du square Carnot sont arrosées la nuit par un système automatisé. Les plantations et massifs (square Carnot) sont arrosés manuellement le matin.L'arrosage est programmé par le système MIR+ (Méthode d'irrigation raisonnée) qui calcule les besoins des végétaux en fonction de l'évapotranspiration et de la pluviométrie (réajustement saisonnier de l’arrosage). Les quantités d’eau apportées par l’arrosage manuel sont calculées à partir d’une vanne volumétrique (elle détermine le nombre de millimètres à apporter en fonction de la surface à arroser). Le gestionnaire a mis en place du paillage et des plantes couvre-sols pour limiter l’évapotranspiration et par conséquent l’arrosage.Un relevé mensuel est réalisé sur l’ensemble des compteurs divisionnaires depuis le printemps 2013. Une vérification régulière des fuites est réalisée sur le réseau par les agents du site et les fontainiers du bois de Vincennes. Des alertes sont également lancées par Eau de Paris lors de suspections de fuites.L’arrosage automatique est alimenté par de l’eau non potable qui se déverse dans la lac de Saint-Mandé.

    Faune / Flore

    Le gestionnaire favorise la mise en place d’une palette végétale diversifiée intégrant des plantes à intérêt écologique. Le gestionnaire associe des plantes vivaces aux massifs arbustifs.

    Seul le square Carnot (1ha), typique de son époque, est planté de décorations saisonnières (environ 150m2) constituées d’annuelles et de bisannuelles. Toutes les autres plantations, soit 3.2ha, sont constituées de plantes vivaces, d’arbustes et d’arbres remarquables. Une réflexion est d’ore et déjà lancée sur le site de Gravelle, visant à utiliser les plantes indigènes les plus décoratives cultivées dans le chemin de l’évolution, et de les associer avec les vivaces présentes dans les massifs.

    Sur les secteurs plus sauvages, le gestionnaire a créé des zones de sous-bois et aménagé des zones prairiales. Des ouvertures des bordures minéralisées sur les berges du Lac Saint-Mandé ont également été aménagées pour recréer des milieux humides végétalisés.

    L’Île du Lac Saint-Mandé est laissée en évolution naturelle (une fauche par an). L’entretien de cette zone par du pastoralisme est en réflexion.

    Le gestionnaire intervient peu sur les arbres (élagage de mise en sécurité) et sur les massifs arbustifs (tous les 2/3 ans).

    Le gestionnaire a installé du paillage et des plantes couvre-sols sur les massifs pour limiter le désherbage, qui est manuel sur la totalité du site.

    Le gestionnaire possède une bonne connaissance de la biodiversité présente sur le site. Toutes les espèces plantées sont référencées. Un inventaire de la flore a été réalisé en 2012 sur l’île du Lac Saint-Mandé et les jardiniers utilisent le protocole PROPAGE pour suivre les papillons depuis 2010 sur le square Carnot et le secteur Gravelle.

    Les déchets verts sont valorisés sur le site (broyage sur place réutilisé en paillage, tondeuses à kit mulching, plateforme de compostage). 


    Matériaux & mobiliers / Matériels & engins

    Les matériels et engins du site sont inventoriés et leurs consommations de carburant sont suivies.

    La ville de Paris possède une possède une politique d’achat responsable pour les matériels et engins qui intègre des critères environnementaux.

    La ville de Paris a réalisé une cartographie et des inventaires des pollutions sonores dans le cadre du Plan bruit et des émissions de gaz dans le cadre du Plan climat. Le gestionnaire a défini des horaires d’interventions pour limiter les nuisances sonores.


    Les matériels et engins du site sont inventoriés et leurs consommations de carburant sont suivies.

    La ville de Paris possède une possède une politique d’achat responsable pour les matériels et engins qui intègre des critères environnementaux.

    La ville de Paris a réalisé une cartographie et des inventaires des pollutions sonores dans le cadre du Plan bruit et des émissions de gaz dans le cadre du Plan climat. Le gestionnaire a défini des horaires d’interventions pour limiter les nuisances sonores.


    Formations

    La ville de Paris a mis en place un plan de formation intégrant des thématiques écologiques. L’ensemble des items EcoJardin a été abordé par les agents du site lors de formations, excepté « Equipements et matériaux/Matériels et engins ».

    Le gestionnaire incite les agents à suivre 1 à 2 formations sur la biodiversité par an (3 formations par an au total).


    Public

    Des actions de sensibilisation du public à l’écologie et la biodiversité sont mises en œuvre par les équipes du site : visites guidées par des conférenciers de l’Agence d’Ecologie Urbaine et des forestiers, panneaux d’informations sur la biodiversité.

    Des informations pédagogiques sont également mises à disposition des usagers : étiquetage des arbres, panneaux d’information sur le nourrissage des oiseaux et les décorations florales, panneaux explicatif sur le tri sélectif.

    Les équipes de cantonniers sont très réactives sur ce site. Des consignes leur ont été données pour ramasser et identifier les déchets dangereux qui ne doivent pas être jetés.

    Lors de manifestations (ex : marathon de Paris), des poubelles supplémentaires sont installées, les équipes de nettoyage sont renforcées et des barrières pour canaliser et éviter aux personnes de piétiner certains sites sont aménagées. Les équipes de nettoyage sont systématiquement renforcées l’été.


    Localisation

    Route du Lac de Saint-Mandé
    75012 Paris
    France

    Galerie photos

    photos

Sites du même gestionnaire