• Des pieds de Hedera helix sont plantés à intervalle de 50 cm, immédiatement au contact des panneaux cimentés sur lesquels ils grimpent et qui délimitent le site. Le lierre est de type sauvage. Il faut compter 65 pieds de lierre. Un poirier franc (Pyrus pyraster ou poirier sauvage), est planté au centre de la parcelle (il s’agit d’une variété à très petits fruits non comestibles), il est de type sauvage. Le pied, d’au moins 1 mètre, est solidement tuteuré. Une haie alternant tous les 70 cm des pieds de Crataegus monogyna et Ligustrum vulgare (en pieds de 40 à 60 cm) est installée à 50 cm du bord des panneaux délimitant le site avec la rue (sur 12 mètres, soit 9 pieds de chaque espèce). Enfin, un abri pour hérisson (carré noir sur le plan) est placé à l’ombre derrière la petite usine.

    Structure du site

    Les principes de la gestion différenciée sont globalement appliqués sur les sites du SEDIF. Les différentes mesures de gestion à réaliser dans chaque type de zone sont détaillées dans le Cahier des Charges Techniques remis au prestataire de gestion des espaces verts.

    Cependant ce site au vu de sa taille est homogène et ne dispose pas de zones différenciées.

    La gestion des différentes strates est toutefois écologique et réfléchie.

    De manière générale Véolia est engagé dans de nombreuses démarches favorables à l’environnement. Ainsi la Stratégie Nationale de Biodiversité de Véolia constitue le "squelette" des initiatives de Veolia sur cette thématique qui est de plus l’un des 9 piliers des engagements du groupe. Il dispose de plus d’une structure dédiée à la ville et au territoire rassemblant les compétences liée au développement durable. Véolia est de plus signataire de l’initiative d’act4nature et met en place une démarche de compensation de l’entièreté de ses émissions carbones.

    Enfin par le biais du contrat qui lie le SEDIF  à Véolia, une charte a été introduite de manière à rappeler les enjeux de la biodiversité.

     

     

    Sol

    Les sols du site sont laissés libres d’évoluer naturellement, les seuls apports sont du BRF au pied des plantations.

    Aucune zone de sol n’est de plus mise à nu.

    Le sol n’est travaillé qu’en cas de nouvelles plantations. Le désherbage est de plus minime puisque limité à la voirie restreinte.

    Globalement les interventions à réaliser sur le sol sont consignés dans le contrat de gestion passé avec le prestataire.

     

     

    Eau

    Les jeunes arbustes et arbres sont arrosés et ce uniquement à la plantation et en suivi pendant 2 à 3 ans.Les besoins en eau ponctuels de ces jeunes plantations sont déterminés d'après l'expérience des intervenants. Ces derniers prennent en compte l'essence, l'exposition, l'âge, le climat, la pluviométrieLes végétaux sont de plus choisis de manière à être adaptés au climat d’IDF et donc ne pas nécessité d’arrosage supplémentaire. Les regroupements de végétaux sont de plus pensés en fonction de cette caractéristique. 

    Faune / Flore

    La prise en compte de la biodiversité est une donnée d’entrée dans la gestion du site.

    La démarche d’installation d’espèces à intérêt écologique est déjà bien amorcée. Un arbre fruitier a été planté, du lierre tapisse le bas du mur d'enceinte, du troène commun et de l'aubépine blanche mellifère et produisant des baies appréciées des oiseaux composent la haie bordant le site.

    Un nichoir a également été installé et ainsi qu’un abri à hérisson.

    La taille des arbustes est douce, respecte le port naturel des espèces et à lieu à une fréquence adaptée à l’évolution des individus (généralement une fois par an).

    Le prestataire intervient de plus hors des périodes de floraison, fructification et nidification.

    La fauche est effectuée deux fois par ans, au printemps et à l’automne.

    La gestion des déchets verts fait l’objet d’un suivi par l’entreprise prestataire et d’un reporting auprès de Véolia. De manière générale les exportations de déchets vers une plateforme de compostage sont en baisse. Cela s’explique par une rationalisation de la taille/fauche, le faible désherbage et le réemploi si besoin sur place de la matière.

     

     

    Matériaux & mobiliers / Matériels & engins

    Le site n’est pas éclairé.

    Le prestataire tient à jour un inventaire du matériel utilisé sur le site. Il réalise également un suivi des consommations engendrées par les équipements et engins. Pour tous les sites, Véolia réalise un suivi des consommations de carburants des véhicules et engins.

    De manière générale le matériel est mutualisé à l’échelle d’un centre opérationnel.

    EVEN passe progressivement à l’utilisation de matériel électrique.

    Véolia a réalisé un bilan carbone complet et s’engage à compenser l’entièreté de ses émissions carbones. Dans ce sens le groupe s’est de plus fixé des objectifs de réduction de ses consommations.

    Formations

    Les salariés disposent d’un plan de formation triannuel. Un basculement vers un plan annuel est en cours.

    Celui-ci définit en fonction des besoins des sites et des attentes des employés intègre des thématiques écologiques.

    Une formation spécifique sur le sujet de la biodiversité a de plus été dispensée par Gondwana.

    Une partie des salariés d’EVEN a de plus été formé la gestion différenciée.

     

     

    Public

    Le site n’accueille pas régulièrement du public. Les seuls usagers sont les employés accédant au réservoir. De ce fait les questions de qualité de l’accueille, du dialogue avec les usagers ou encore de l’affichage du règlement ne s’appliquent pas pour ce type de site.

    De plus la très petite taille du site n’en fait pas à lieu propice à la mise en place d’ateliers pédagogiques et à la démonstration de pratique de gestion écologique. 

    Un panneau pédagogique dirigé vers la rue est cependant présent afin de sensibiliser les passants sur les notions de fauche tardive, prairies fleuries et paillage organique.

    Le site dispose de plus d’une poubelle.

     

     

    Localisation

    Rue du clos des moines
    95100 Argenteuil
    France

    Galerie photos