• Le Parc de la Deûle est un vaste territoire. Il abrite, entre autres, le jardin des cultures MOSAÏC. L’aménagement du parc répond à un double objectif : la réhabilitation du paysage entre la métropole lilloise et l’agglomération de Lens et la protection de champs captant représentant 1/3 de la ressource en eau de la Métropole. On y trouve une mosaïque de milieux, certains provenant de la reconquête de friches industrielles, de la renaturation de peupleraies, ou encore de la restauration de prairies d’élevage. On y traverse ainsi une vallée mi-boisée, mi-prairie composée d’un ensemble de plans d’eau et de zones humides, des prairies de fauche, du bocage reconstitué, des rigoles d’assèchement redessinées et remises en eau, des clôtures agricoles homogénéisées. Mais on y croise aussi de la « nature rêvée », à Mosaïc, le jardin des cultures, dix jardins contemporains, un étang, des bois dessinés par les paysagistes Jacques SIMON, Jean-Noël CAPART et Yves HUBERT et imaginés par une trentaine d’artistes européens. Sur les 335 hectares de surface gérée, on compte 40 kilomètres de cheminement, 65 000 arbres et arbustes plantés, des kilomètres de clôtures agricoles et de haies vives restaurés, 15 hectares de prairies d’élevage restaurés, 10 hectares de friches revalorisés en prairies, 20 hectares de marécages et prairies humides aménagés.

    Structure du site

     

    La majorité des critères relatifs à la gestion du site d’un point de vue technique, paysager, etc. sont définis dans un document général. La cartographie mise en place à l’échelle de la métropole permet de suivre de manière très précise les interventions effectuées sur le site et ainsi de contrôler la conformité avec les plans de gestion.
    La cartographie des habitats permettant une gestion à l’échelle des habitats est en cours d’actualisation. A l’échelle du parc, cette méthode de gestion est très pertinente. 

     

    Sol

     

    La région Nord-Pas-de-Calais, de par son passé, possède des sols pollués. De ce fait, des analyses de sol sont obligatoires avant l’aménagement d’un site. Les propriétés du sol sont donc un paramètre bien connu.

    Les apports sont très faibles et bien contrôlés.

     

    Eau

     L’espace naturel n’est pas arrosé et aucune fontainerie n’est présente sur le site.

    Faune / Flore

     

    La biodiversité est un élément très important dans cet espace naturel. Cette dernière est intégrée dans les différentes interventions afin de la favoriser au maximum (ilots d’évolution naturelle, absence de traitement et d’apports). La majorité du personnel travaillant dans cet espace possède également des connaissances naturalistes, ce qui permet un suivi régulier de la faune et de la flore.
    Des écologues naturalistes sont présent sur le site et réalise de nombreux suivis, espèces cibles, espèces invasives, etc. Le plan d’aménagement et de plantation permet de réaliser des aménagements cohérents. Le parc travail en partenariat avec le conservatoire botanique de Bailleul, et l’entreprise écosem. 

     

    Matériaux & mobiliers / Matériels & engins

     La politique globale en matière d’achats, définie pour l’ensemble des espaces naturels gérés par la structure, intègre des critères environnementaux. 

     

    Formations

    La majeure partie des thématiques a été abordée au cours de formations réalisées par le personnel. Ces derniers, de par leurs formations initiales, possèdent également des connaissances poussées dans certains domaines comme la faune et la flore.

     

    Public

     

    Très fréquenté, le site a mis en place de nombreuses actions pédagogiques à destination du public : parcours, panneaux d’information, règlement, animations, éco-guides…

     

    Localisation

    103 rue Guy Moquet
    59263 Houplin-Ancoisne
    France

    Galerie photos

    photos

Sites du même gestionnaire