• Sur les 3 000 m² d’espace urbain délaissé, après démolition des surfaces imperméabilisées, ont été livrées : • 15 parcelles d’environ 45 m² chacune de jardins partagés (735 m² au total) Ces parcelles sont gérées par un collectif de jardiniers, sélectionnés après dépôt d’un dossier de candidature motivé au vu de leurs engagements à entretenir et cultiver ces parcelles ; à vocation potagères ; dans le respect du cahier des charges qui privilégiera la gestion biologique, en prolongement de la démarche de Zéro phyto portée par la Direction des Espaces verts. Elles sont attribuées pour une période d’un an et renouvelées ou non après examen des dossiers de demande d’attribution en attente et du respect par le titulaire des engagements de la charte. L’espace dédié aux jardins partagés est clos et accueille un point d’eau collectif. Les différentes parcelles seront séparées par de petits fruitiers (groseilliers, casseiers, framboisiers). • un jardin partagé de 156 m², directement gérée par la maison de quartier, • espace vert ouvert, engazonné et arboré (arbres fruitiers), d’environ 550 m² destiné à l’accueil des familles et la convivialité du quartier, avec tables de pique-nique, bancs, … et 145 m2 de massifs de plantes vivaces .Tout l’espace, y compris les cheminements, seront perméables.

    Structure du site

    Le gestionnaire du site a mis en place une gestion écologique sur l’espace ouvert adjacent aux jardins familiaux. Il n’y a pratiquement pas de désherbage sur ce secteur. Les produits chimiques ont été totalement proscrits sur ce site avec la mise en place de la charte « zéro phyto » sur l’ensemble des espaces verts de la ville.

    La conception de cet espace ouvert a été voulue très simple pour mettre en valeur les jardins familiaux. La ville a élaboré un plan d’aménagement détaillant les intentions paysagères (plantations).
    Le gestionnaire a mis en place un système de protection en bois autour des arbres de cette zone pour les protéger des chiens pouvant les abimer à la base.

    Une Charte des jardins urbains reprenant les principes de la gestion écologique menée sur les parcs et jardins de la ville a été signée par la maison de quartier qui gère les jardins familiaux/partagés et par chacun des locataires de parcelles privatives.

    La ville de Versailles a engagé plusieurs démarches de gestion prenant en compte l’environnement et qui s’appliquent sur ce site :


    • Adhésion à la Charte régionale pour la biodiversité,

    • Charte "Zéro phyto" pour l'entretien des espaces verts,

    • Actions dans le cadre de la politique DD du service Parcs et Jardins (mulching, choix palette végétale, diminution utilisation produits phytosanitaires, etc.),

    • Signature du contrat de bassin avec l'Agence de l'eau Seine Normandie qui demande l'application d'une démarche « Zéro phyto » (obtention de subventions).

     


    Sol

    Une Le sol importé pour l’aménagement du site a été analysé.
    De manière générale des analyses de sol sont demandées lors de la réalisation de nouveaux aménagements.

    Sur ce site, le gestionnaire a identifié des risques de compaction/inondation/imperméabilisation des sols et mis en place les mesures suivantes pour y répondre :


    • Création d'allées perméables pour éviter le piétinement dans les parcelles,

    • Pas de passage de gros engins sur les espaces végétalisés,

    • Pas de bêchage,

    • Conservation d'une couverture végétale sur les sols,

    • Limitation des aménagements imperméables,

    • Paillage des sols.

    Les apports de paillis et de compost sur les massifs sont évalués par les jardiniers en fonction des besoins du site (compost apporté uniquement sur les nouvelles plantations à la création). Aucun élément minéral n’est apporté sur le site.

     


    Eau

    Il n’y a pas d’arrosage sur l’espace ouvert du site. Seules les plantations ont été arrosées.Chaque parcelle des jardins familiaux possède une cuve pour la récupération de l’eau pluviale utilisée pour l’arrosage.L’espace dédié aux jardins partagés est clos et accueille un point d’eau collectif (avec bouton poussoir). Un compteur divisionnaire permet de suivre la consommation de ce point d’eau.
    NB : A l’échelle de la ville les eaux de pluies sont collectées à l’aide de bâches de rétention d’eau. Cela représente 150m3 répartis en 10 bâches dont une permettant la récupération des eaux de pluies des toitures des serres. L’eau ainsi récupérée sert pour l’arrosage. La ville étant construite sur un marais et encaissée entre des vallons, le système se révèlent pertinent et performant.  

    Faune / Flore

    Le gestionnaire privilégie les arbres et vivaces indigènes qui présentent un intérêt écologique (vivaces mellifères, arbres fruitiers). Les différentes parcelles des jardins familiaux seront séparées par de petits arbustes fruitiers (groseilliers, casseiers, framboisiers).

    Un inventaire des oiseaux sur la période 2005-2007 a été réalisé sur les jardins adjacents au site. Cet inventaire est renouvelé pour 3 ans à partir de cette année.

    Les équipes interviennent très peu sur les arbres (interventions sécuritaire et sanitaire).  Les pelouses sont peu tondues car elles ne poussent pas (sol de mauvaise qualité).

    Le massif de vivaces est paillé pour prévenir le désherbage. Un désherbage manuel est réalisé sur ce massif, laissant la place à la végétation spontanée, tant qu’elle n’est pas envahissante.

    Les déchets verts sont valorisés sur le site : feuilles et déchets d’élagage laissés sur place en partie. Le gestionnaire a mis en place plusieurs mesures pour diminuer la production de déchets verts : diminution de la fréquence de tonte, augmentation de la hauteur de tonte, taille raisonnée des arbres.
    Chaque parcelle dispose de son composteur pour les déchets verts.

     


    Matériaux & mobiliers / Matériels & engins

    Le gestionnaire utilise de l’outillage manuel et du matériel électrique sur le site.

    Les matériels et engins sont inventoriés et leurs consommations sont connues et suivies par le gestionnaire. Des mesures pour leur recyclage en fin de vie ont été mises en place (recyclage et revente de certaines pièces).

    Les engins sont mutualisés entre les différents secteurs. Le matériel est mutualisé entre les jardiniers des jardins familiaux et partagés.


    Le gestionnaire utilise de l’outillage manuel et du matériel électrique sur le site.

    Les matériels et engins sont inventoriés et leurs consommations sont connues et suivies par le gestionnaire. Des mesures pour leur recyclage en fin de vie ont été mises en place (recyclage et revente de certaines pièces).

    Les engins sont mutualisés entre les différents secteurs. Le matériel est mutualisé entre les jardiniers des jardins familiaux et partagés.


    Formations

    Un plan de formation intégrant des thématiques écologiques a été mis en place sur le site. Les agents du site ont abordé les thématiques « structure du site », « faune/flore », « sol » et « sécurité » lors de ces formations. Le site n’étant pas arrosé, les agents n’ont pas suivi de formation sur la thématique « eau ».

    Les usagers des jardins familiaux et du jardin partagé ont suivi une journée de formation sur la charte des jardins urbains avec les éco-jardiniers de la ville de Versailles. Ils ont eu une formation sur le compostage et ont eu une 1ère réunion de bilan des potagers avec l’éco-jardinier.
    La thématique eau a été abordée par le biais de la gestion des eaux pluviales. Les équipes ont de plus participé au colloque SiTerre (2017) et ont été formé à l’écologie des sols et des verres de terre.

     


    Public

    Les équipes du parc sont régulièrement en contact avec les usagers des jardins familiaux et du jardin partagé. Des informations pédagogiques concernant la gestion écologique sont également mises à disposition du public :


    • Mensuel versaillais dans lequel on trouve des informations sur la gestion écologique menée sur les parcs et jardins  (au moins un article) envoyé à chaque versaillais,

    • Site internet de la ville - vidéo de jardiniers pour expliquer la gestion écologique des espaces verts,

    • Guide gestion des espaces verts du PNR Chevreuse,

    • Plaquettes d'informations ville verte - ville jardin de la ville de Versailles,

    • Mémento du jardin écologique réalisé par la ville de Versailles,

    • Articles de presse,

    • Affichage sur site de la démarche « Zéro Phyto »,

    • Réunions de quartier.

    L’état phytosanitaire des arbres est suivi régulièrement et référencé dans un SIG.
    A l’échelle de la ville, une sensibilisation à la politique environnementale de la ville est proposée à chaque nouvel habitant.
    Le service espaces verts dispose de plus de 3 éco-jardiniers dédié à la pédagogie et notamment à destination des plus jeunes. Ainsi 23 potagers biologiques ont été installés dans des écoles permettant de sensibiliser 63 classes. Ces éco-jardiniers interviennent également sur les questions de saisonnalités ou de la récupération de l’eau et propose des activités autour des nichoirs et de la monter en graine des plantes par exemple. Ils travaillent en lien avec l’éducation nationale et proposent des sorties nature.
    Les journées « Esprit jardin » sont des moments fort de la communication environnementale de la ville. Elles permettent notamment la rencontre entre les jardiniers et le public et la diffusion d’un guide de gestion écologique.
    Le tri sélectif est réalisé sur le site avec des conteneurs communs pour plastique et les OM.

     


    Localisation

    rue d'Auvergne
    78000 Versailles
    France

    Galerie photos

Sites du même gestionnaire