• site labellisé

    Le Cpsa est un centre de formation professionnel de formation continue pour adulte (CFPPA du Ministère de l' agriculture). Le CPSA se situ en zone résidentielle, ses espaces verts sont à usge pédagogique. les espaces verts sont autour des batiments du centre de formation.

    Structure du site

    • Le plan de gestion différenciée du site est un document évolutif, revu périodiquement par les stagiaires (qui n’y apporte néanmoins pas systématiquement des modifications). Les promotions ne réalisant pas la revue du plan de gestion du centre le font sur des sites extérieurs. Le dernier plan de gestion différencié, réalisé en 2021, est un document introduisant les concepts de gestion différencié de manière pédagogique avant de préciser les différents modules de gestion appliqué sur chaque zone du site.
    • Les orientations paysagères y sont définies.
    • Analyse du contexte paysager de la Trame verte et bleue par les stagiaires en 2014. Ce module est toujours enseigné mais il n'a pas été réalisé d'actualisation de cette étude.

    Sol

    • Des analyses de sols sont réalisées tous les 3 ans sur divers milieux du site. Les dernières ont été réalisées en 2021 sur 3 zones du site : une prairie fleurie, une pelouse et une pelouse arborée. Ces analyses sont prélevées par les étudiants et représentent par la suite des supports de cours.
    • Un protocole de suivi des vers de terre est mis en place et réalisé de manière annuelle sur les mêmes emplacements que les analyses de sol. Il est renouvelé annuellement entre janvier et avril depuis 2011.
    • Les seuls apports consistent en du compost entièrement produit sur place et en paillage issu d’un broyage produit à 80% sur place.
    • La gestion des sols est une donnée complètement intégrée au plan de gestion, qui différencie les nécessités en amendements éventuels et en paillage par zone.
    • Une zone gravillonnée pour l’accès des pompiers est laissée enherbée et tondue afin de limiter les besoins en désherbage.

    Eau

    • Seul le potager est arrosé ponctuellement. L’arrosage se fait uniquement de manière manuelle et provient autant que possible des eaux de gouttières qui sont récupérées par une cuve.
    • Les végétaux plantés sur le sol sont adaptés au contexte et au climat.
    • Le suivi des consommations en eau est réalisé mensuellement par consultation des factures. Un seul robinet extérieur est accessible, toutes les autres consommations étant dues aux consommations intérieures. Le suivi est réalisé par le biais de 2 compteurs, un sous-compteur permettant de différencier les consommations réalisées pour l’entretien et le nettoyage des outils à l’extérieur (représente moins de 1% des consommations globales du centre).
    • Une noue a été aménagée sur le site afin de favoriser l’infiltration des eaux pluviales.
    • Le jaunissement de la strate herbacée est accepté sur le site : aucun arrosage n’est réalisé pendant la période estivale durant laquelle ne sont pas présents les étudiants.

    Faune / Flore

    • La faune et la flore sont suivis de manière annuelle dans le cadre d’inventaires et de projets de sciences participatives menés avec les stagiaires.
    • On peut par exemple noter la participation annuelle au protocole SPIPOLL. Un inventaire ornithologique initial a été réalisé par Bretagne Vivante en 2015. Un comptage hivernal annuel des oiseaux est par ailleurs réalisé depuis 2012 par les stagiaires en collaboration avec la LPO et Bretagne Vivante. Un comptage annuel des insectes est également réalisé par les stagiaires avec 3 entomologistes. Enfin, des observations de mammifères et amphibiens sont également faites par les stagiaires.
    • La biodiversité est une donnée clairement intégrée dans les aménagements réalisés sur le site : de multiples micro-habitats ont ainsi été créés : prairie fleurie, haie bocagère, lisière, haie de Benje, gîte, etc.
    • Une zone a été étanchéifiée à l'argile mais des problèmes d'étanchéité en ont fait une zone expérimentale, laissée en libre évolution afin d'étudier les successions végétales.
    • Des protocoles de gestion pour les plantes invasives ont été établis.
    • En 2016, les pieds de Berces du Caucase avaient disparu suite à un long effort d'éradication. Des pieds ont néanmoins réapparu au printemps 2021. La zone contaminée est suivie de manière annuelle par les étudiants dans le cadre des cours prodigués. Un protocole d'éradication particulier a été mis en place. Les pieds arrachés sont séchés sur place avant d’être compostés.
    • A minima 30% de plantes locales sont intégrés dans les plantations.
    • Les achats de plants et semences sont réalisés auprès de 2 pépinières, dont une pépinière produisant uniquement des plantes sauvages et locales. Les semences du potager sont achetées auprès de Biau Germe, groupement de producteur de semences biologiques. Les exigences d'achat sont formalisées dans un cahier des charges.
    • Les tailles sont réalisées de manière à privilégier un port libre des plantes, seule une haie mitoyenne nécessite une gestion plus régulière et une taille plus architecturée par conciliation avec le voisinage. Certaines haies sont gérées en plessage.
    • Des plantes relais sont mises en place afin de privilégier la colonisation par les auxiliaires de culture (Sureau, absinthe).
    • Les déchets verts sont complètement valorisés : broyage et paillage sur site, compost, création de haies de Benje.

    Matériaux & mobiliers / Matériels & engins

    • Une charte d'achat a été établie par les étudiants. Celle-ci est revue de manière annuelle par les équipes enseignantes de maçonnerie paysagère qui s'en sert également comme d'un support pédagogique.
    • Le bois utilisé dans les nouveaux aménagements est labellisé PEFC et constitué de châtaigner ou de douglas d'origine locale (scierie de Combourg).
    • L’éclairage du site fonctionne sur détecteur de mouvement ou minuterie. Celui-ci est assez restreint et se limite à l’éclairage d’un cheminement.
    • En plus du petit matériel électrique déjà acquis, une tondeuse et une débroussailleuse électrique ont été achetés.
    • Aucun véhicule n'est utilisé dans le cadre de la gestion du site : seul le directeur dispose d'une voiture de fonction.
    • Des mutualisations ponctuelles de petit matériel sont parfois organisée avec le centre du Rheu, dont la localisation, à 40km, ne permet néanmoins pas la mutualisation de gros engins.
    • Les matériels et engins en fin de vie sont conservés pour des exercices de démontage réalisé par les étudiants au sein de l'atelier.

    Formations

    • L’ensemble du personnel dispose d’une semaine annuelle lors de laquelle ils peuvent se former aux sujets qu’ils demandent ou qui sont identifiés comme des besoins au sein de l’équipe enseignante.
    • Un plan de formation annuel est établi et encadré par un label Qualité.
    • Par ailleurs, le personnel enseignant décline au sein des formations des enseignements sur l’ensemble des thématiques liées aux principes de gestion écologique.

    Public

    • Toute la gestion du site est réalisée uniquement par les stagiaires.
    • Une animation annuelle conviant des naturalistes est organisée sur 2 jours : une journée dédiée aux étudiants et une journée portes ouvertes destinée au grand public.
    • En BTS est organisé un projet individuel de communication, laissé au libre choix de l’étudiant, qui a le choix d’en faire un évènement indépendant ou d’intégrer un atelier aux 24h de la biodiversité. Divers projets naissent de cette initiative (ateliers de constructions d’aménagements pour la faune, initiation à l’expertise naturaliste, atelier zéro dechet ou encore balade botanique, balade comestible, etc), toute la communication des évènements étant gérée par les étudiants.
    • L'état sanitaire des arbres est suivi par les étudiants et l’équipe enseignante dans le cadre d'un module de gestion de la strate arborée.

    Localisation

    AVENUE DES PALMIERS
    35270 COMBOURG
    France

    Galerie photos

    photos