• Espaces verts en pied d'immeuble d'habitation de bailleur social

    Structure du site

    Le contrat établi entre le prestataire et Paris Habitat s’appuie sur le CCTP rédigé par Paris Habitat et définissant les interventions à réaliser sur les espaces verts. Le prestataire mène ainsi une gestion écologique et adaptée en fonction des différentes strates végétales présentes sur le site (tontes adaptées aux usages, pas d'utilisation de produits chimiques, désherbage manuel, etc.).

    Ce CCTP s’intègre dans la Charte environnementale de Paris Habitat qui, dans sa version 2016-2020, comprends un objectif de préservation, développement et enrichissement de la biodiversité.

    De manière générale, le site est bien respecté par les locataires et subit peu de dégradations. Les locataires marchent peu dans les espaces verts et les voitures n’y sont pas autorisées.

    Sol

    Il n’y a pas d’apport d’engrais minéral sur le site. Un léger apport de matière organique est réalisé sur les massifs arbustifs avec de l’engrais organique et du lombricomposte.

    Le sol n’est pas travaillé sur le site. Les surfaces minérales sont désherbées à la main. Les adventices sont laissées en place si elles ne prolifèrent pas de manière incontrôlable.

    Une analyse du sol a été réalisée récemment mais les résultats ne sont pas encore disponibles.

    Eau

    Le gestionnaire arrose manuellement les plantations pendant 3 ans et, de manière exceptionnelle, les arbustes en cas de forte sécheresse. L’arrosage est réalisé en fonction des besoins des végétaux (aspect visuel), selon l'expérience du jardinier. Le gestionnaire accepte le jaunissement des pelouses. Un compteur spécifique à l’irrigation sur le site a été donné au gardien du site afin de suivre la consommation d’eau au cours des prochaines années.

    Plusieurs méthodes préventives sont mises en place par le gestionnaire pour limiter l’arrosage : paillage, plantes couvre-sols, plantation d’espèces adaptées au climat.

    Faune / Flore

    L’Etat phytosanitaire des arbres est également suivi par les jardiniers annuellement. Le gestionnaire a passé un contrat avec l’ONF pour réaliser un diagnostic plus approfondi des arbres identifiés comme problématiques par les jardiniers.

    Le gestionnaire favorise la mise en place d’une palette végétale mixant des espèces horticoles et indigènes et quelques plantes à intérêt écologique (vivaces, arbustes à baies, espèces mellifères).

    De manière générale, une taille raisonnée est réalisée sur les arbres et les arbustes qui sont laissés pour la plupart en port libre. Le gestionnaire intervient en dehors des périodes de nidification et respecte les cycles de floraison et de fructification.

    Le gestionnaire applique une tonte haute et peu fréquente (toutes les 15 jours environ avec une hauteur minimum de 10 cm, supprimée en période de forte sécheresse).

    Aucun produit chimique n’est utilisé sur le site. Les nuisibles sont suivis au quotidien par les jardiniers. Les végétaux contaminés sont exportés dans des décharges spécialisées.

    Les déchets verts sont valorisés sur le site : tondeuses à kit mulching, broyage sur place et paillage. Il n’y a pas de composte sur le site mais les jardiniers utilisent ceux des autres sites alentours. Le reste des déchets verts est exporté sur une plateforme de compostage.

    Trois prairies fleuries ont été mises en place et sont agrandies progressivement chaque année afin d’habituer les résidents à la gestion différenciée.

    Matériaux & mobiliers / Matériels & engins

    Il n’y a pas de patrimoine mobilier sur le site.

    Les bornes d’éclairages sont présentes uniquement en bordure des voies piétonnes et routières à l’avant du site.

    Un diagnostic des matériaux existants est systématiquement réalisé afin d’être remplacé ou réutilisé. Auparavant, l’atelier de menuiserie de Paris Habitat réalisait la totalité du mobilier urbain. Cependant, aujourd’hui, aucun mobilier n’est plus installé sur les sites.

     

    Le matériel et les engins utilisés sur le site ont été inventoriés.

    Le gestionnaire a réalisé un inventaire des sources des pollutions notamment sonores et des émissions. Pour réduire cet impact il a choisi d’orienter une partie du parc vers du matériel électrique et privilégie l’outillage manuel. Le matériel est de plus mutualisé avec d’autres sites.

    Formations

    Paris Habitat communique régulièrement en interne sur la gestion écologique notamment via son intranet, la mise en place de panneaux d’affichage au sein de son siège ou encore l’accueil de la journée EcoJardin alors ouverte par le directeur général adjoint.

    Par la réflexion sur l’ergonomie au travail sur site des jardiniers et les retours réguliers des équipes d’entretien, une démarche d’amélioration continue collective s’est mise en place.

    Paris Habitat a mis en place un plan de formation intégrant des thématiques écologiques. Le Groupe dispose de plus d’un centre des métiers interne.

    Les items Ecojardin ont été abordés par les agents du site lors de formations, excepté le « Public ». Les thématiques « Equipements et matériaux/Matériels et engins » et « Eau » ont quant à eux été abordé brièvement lors d’autres formations.

    Public

    Les jardiniers en charge de l’entretien du site sont en contact avec le public pendant leur temps de travail.

    Le règlement du site est affiché dans les parties communes. Les locataires sont également informés en périodes d’élagage, d’enherbage, etc.

    Le contrôle phytosanitaire des arbres est suivi par le responsable du patrimoine arboré de Paris Habitat. Les jardiniers peuvent également être lanceurs d’alertes en fonction de leurs observations. L’ONF se déplace en cas de problèmes particuliers dépassant les compétences de la régie.

    Concernant les déchets, un affichage sensibilise les locataires sur le panneau d’affichage situé devant la loge du gardien du site et l’entretien général est effectué par le gardien.

    Localisation

    143 Boulevard Serrurier
    75019 PARIS
    France

    Galerie photos