• C'est un secteur qui comprend le jardin public et ses abords, l'avenue de Paris (entrée de ville) et une partie de la rue des Vosges (habitat collectif) les missions principales sont la gestion raisonnée des espaces verts, l'entretien du jardin public (déjà labellisé en qualité de parc en 2012) ce secteur est représenté en violet sur le plan Un inventaire ornithologique a été réalisé en 2015

    Structure du site

    Au niveau de l’ensemble du site, les gestionnaires prennent en compte des prérogatives environnementales et conduisent une gestion différenciée sur le site. En cherchant ainsi à préserver les ressources, réduire les nuisances et pollutions, et valoriser les paysages, les gestionnaires du quartier Jardin Public appliquent une gestion durable de leurs espaces verts.


    Sol

    La présence de sols nus est proscrite sur l’ensemble du quartier et les visites de terrain confirment la pratique. Seuls les sols en remaniement (nouvelles plantations) sont susceptibles d’être nus durant un laps de temps court. Dans tous les cas, les sols sont soit végétalisés soit paillés. 

    Au niveau du désherbage, l’acceptation de la flore spontanée et le piétinement sont les deux formes prédominantes de méthodes préventives. Les méthodes utilisées ensuite pour désherber sont retenues en fonction des caractéristiques du site et la volonté d’appliquer une gestion la moins polluante possible tout en respectant la volonté d’appliquer une conduite « Zéro-Phyto ». Le traitement manuel et mécanique (électrique si possible) est donc privilégié.


    Eau

    Les arrosages sont proscris sur le site. Seuls les nouvelles plantations sont arrosées ainsi que les quelques bacs à fleur présents dans le centre ville. L’eau utilisée pour ces arrosages est issue de l’eau de pluie récupérée et stockée dans les serres de production de la ville. Les bacs restant en ville sont présent pour végétaliser un minimum certaines rues particulièrement minérales. Leur suppression est privilégiée lors de renouvellement urbain par l’implantation de plantation en pleine terre lorsque cela est possible. L’utilisation des bacs est donc limitée au maximum et permet de végétaliser les zones pourvues de surfaces en pleine terre.La disponibilité d’outils informatique SIG auprès de la CUC permet de mettre en avant l’ensemble du réseau d’eau sur la ville de Cherbourg-Octeville et de veiller à la consommation d’eau (permettant de détecter d’éventuelles fuites d’eau sur le réseau).

    Faune / Flore

    Depuis 2010, la Ville de Cherbourg-Octeville est passée à un fleurissement durable et utilise uniquement des vivaces dans tous ses massifs. Ainsi, au printemps 2010, 50 000 plantes vivaces ont ainsi été plantées au lieu des 420 000 plants annuels. Cette politique du « 100% vivaces » permet de limiter les remaniements et de pérenniser les milieux mis en place tout en diminuant sensiblement les déchets verts. C’est également l’occasion de favoriser la biodiversité en proposant près de 550 variétés au lieu de 300 auparavant. La plantation de vivaces se traduit aussi par des économies d’eau, l’arrêt du chauffage dans les serres (la production s’effectue en serre froide) et permet de retourner à des pratiques de jardinage plus naturelles.

    Les espèces utilisées sont pour la plupart issues des serres de travail de la ville permettant une traçabilité totale. Lors d’achat de végétaux à des organismes extérieurs, un cahier des charges est clairement défini et la traçabilité effectuée.

    Les espèces plantées sont toutes non invasives, non envahissantes, et adaptées aux conditions climatiques et pédologiques des espaces verts. Les espèces indigènes  et les espèces à intérêt écologiques sont favorisées, dans la mesure du possible, afin de proposer des habitats favorables à la faune sauvage, et notamment aux insectes utilisés lors de lutte biologique.

    L’utilisation de vivaces, d’arbres et d’arbuste permet de diversifier les strates et les micro-habitats présents sur le site.

    Les interventions sur les espaces verts, après plantations, sont restreintes à la stricte nécessité d’entretien (désherbages, tontes, élagages). Les actions de désherbages sont réalisées sans produits phytosanitaires. Le désherbage se fait de manière manuelle ou mécanique. Les tontes sont réalisées mécaniquement en mulching. L’élagage est réalisé mécaniquement durant les périodes hivernales en privilégiant le port naturel. Les déchets issus de l’élagage et de l’entretient sont broyés et réutilisés comme paillage sur les massifs.

    Les espèces invasives sont connues et prises en compte dans les actions de gestion. Leur présence fait l’œuvre d’arrachage afin de contenir au maximum leur développement. L’état sanitaire des espaces verts est également suivi afin d’intervenir dans les cas nécessitant (PBI, coupes,…).


    Matériaux & mobiliers / Matériels & engins

    La ville bénéficie d’un inventaire des matériels et engins selon leur date d’achat, leur état de conservation et leur affectation (suivi par équipe et par engin). L’équipe du quartier Jardin Public possède son propre lieu de stockage de matériels avec les outils du quotidien. Les engins plus lourds dont l’utilisation est plus ponctuelle sont mutualisés avec les autres équipes de la ville.

    Le matériel est utilisé le plus longtemps possible (gestion par l’atelier mécanique). En fin de vie, les pièces sont recyclées. En cas d’achat de matériel, les anciens équipements peuvent être repris par l’entreprise.


    La ville bénéficie d’un inventaire des matériels et engins selon leur date d’achat, leur état de conservation et leur affectation (suivi par équipe et par engin). L’équipe du quartier Jardin Public possède son propre lieu de stockage de matériels avec les outils du quotidien. Les engins plus lourds dont l’utilisation est plus ponctuelle sont mutualisés avec les autres équipes de la ville.

    Le matériel est utilisé le plus longtemps possible (gestion par l’atelier mécanique). En fin de vie, les pièces sont recyclées. En cas d’achat de matériel, les anciens équipements peuvent être repris par l’entreprise.


    Formations

    Des formations sont proposées couramment afin de former en continu les équipes. Les dernières formations en date concernent aussi bien l’utilisation d’engins spécifiques (de type mini pelle ou tracteur) que sur les actions de Lutte biologique, de Maçonnerie paysagère que sur les vivaces.


    Public

    La prise de contact et la sensibilisation du public par les gestionnaires est une volonté clairement mise en pratique sur le terrain. L’installation de panneaux de communication et de sensibilisation permet ainsi de familiariser et d’expliquer le mode de gestion mis en place à l’échelle de la ville.

    Outre l’accueil, la sécurité du public est également assurée par un contrôle tous les ans des aires de jeux et la sécurisation de l’ensemble des espaces verts.


    Localisation

    avenue Etienne Lecarpentier
    50100 Cherbourg Octeville
    France

    Galerie photos

    photos