• Le parc d'une superficie d'1.2ha a été créé en 1885 par Emmanuel Liais, astronome qui ramena de ses nombreux voyages en Chine, en Amérique du Sud ou d'Australie de nombreuses espèces de plantes et d'arbustes qu'il acclimata à Cherbourg. Pour cela il acheta les terrains du secteur pour en faire un parc atypique avec des serres aux climats tropicaux. L'attrait de ce parc tient à la rareté des plantes présentées mais aussi à la longévité des spécimens en place ( Butia capitata, Cupressus macrocarpa, Jubea spectabilis, Araucaria, Pinus insignis, azalées japonaises etc...) Une collection de vanilles rares est aussi présente dans les serres. Le muséeum d'histoires naturelles et la bibliothèque des sciences sont situés dans le parc. Le parc a obtenu le label jardin remarquable en 2006

    Structure du site

    L’équipe de gestion conduit une gestion différenciée sur le site.

    Aucun produit phytosanitaire n’est utilisé sur les espaces verts du Parc.

    Des petites clôtures empêchent le piétinement de certaines zones arbustives.  

     

    Sol

    Aucun apport n’est réalisé dans le sol du Parc.

    Aucune zone de terre à nue n’est présente : le paillage ou le recouvrement par des espèces tapissantes est mis en place.

    Le désherbage de la strate minérale est réalisé par binage ou à la main.

     

    Eau

    Aucun arrosage n’est réalisé sur le site.La fontaine est alimentée par l’eau du bassin et fonctionne en circuit fermé. Les fontaines à boire sont équipées de boutons poussoirs.

    Faune / Flore

    La biodiversité du site est prise en compte par l’équipe de gestion.

    La flore spontanée est acceptée dans les massifs pour renforcer les bénéfices du paillage.

    Les plantes vivaces sont favorisées dans tous les massifs.

    Des inventaires faunistiques et floristiques sont menés sur le Parc.

    Les branches mortes sont laissés in situ dans les massifs, des nichoirs à oiseaux ont été posés dans les arbres, deux zones de prairies ont été mises en place sur les espaces de pelouses.

    Tous les produits de tonte, de taille et de fauche sont broyés et ré-utilisés in situ.

    Aucun produit phytosanitaire n’est utilisé sur les espaces verts du Parc.

     

    Matériaux & mobiliers / Matériels & engins

    Le patrimoine du Parc est inventorié et suivi par l’équipe de gestion.

    La ville de Cherbourg possède une politique d’achat responsable pour les mobiliers et les matériaux intégrant des critères environnementaux dans les cahiers des charges.

    Lors des renouvellements, le bois choisi sera certifié PEFC ou FSC et non-traité.

    Aucun éclairage n’est présent sur le Parc.

    La Ville choisit préférentiellement l’achat de véhicules et d’engins électriques ou hybrides, dès lors que leur performance est équivalente à celle d’équipements fonctionnant grâce à des énergies fossiles.

    Plusieurs options concernant la fin de vie des matériels et engins sont mises en œuvre à l’Atelier mécanique : web enchères, reprise par les concessionnaires, prolongation de la durée de vie et réutilisation de pièces détachées.

    Les consommations des engins et des véhicules sont suivies à l’Atelier mécanique.

    Formations

    Un plan de formation intégrant des thématiques écologiques a été mis en place pour les agents travaillant sur le site. Les agents ont ainsi abordés les thématiques EcoJardin suivantes : « Structure du site », « Sol », « Faune et Flore », « Equipements et matériaux/Matériels et engins » et « Sécurité ».

     

    Public

    L’état sanitaire des arbres est suivi de manière régulière par le responsable de secteurs et par le Responsable du Service Arbre (poste créé en 2015).

    Le règlement du site est affiché à l’entrée principale, rue de l’Abbaye.

    L’aire de jeux est vérifiée toutes les semaines.

     

    Localisation

    rue de l'Abbaye
    50100 Cherbourg Octeville
    France

    Galerie photos