• Le jardin pédagogique du CFPPA de Marmilhat est un support à la formation et à l'expérimentation à petite échelle. Nos formations et notre mode de gestion, qui s'inscrit dans une démarche de "gestion différenciée" au niveau de l'EPL, se veulent avant tout respectueux de notre environnement. Nous appliquons des techniques alternatives à l'utilisation des pesticides, nous préconisons le non travail du sol, taille raisonnée et préservation de la biodiversité ... Le potager reprend une place importante dans la formation des jardiniers de demain. Butte autofertile, Keyhole garden, valorisation des déchets ... de paysagistes nos professionnels se meuvent progressivement en jardiniers responsables et créatifs, capables de valoriser le potentiel d'un site plus que d'appliquer des recettes du "beau et du propre", à l'origine de "jardins hygiénistes et standardisés". Nous disposons de peu de moyens, financiers et matériels, ce qui nous rapproche des réalités de terrain de bien des collectivités territoriales ou de particuliers. Deux modules de formation reflètent bien notre état d'esprit (UCARE) : - Accueil de la biodiversité - Architecture végétale Deux thématiques pour enfin redonner de la place au vivant et être capable de proposer des décors originaux issus d'un savoir-faire ancestral et "durable". En effet cette année, afin d'être autonome en osier, nous avons mis en place une petite oseraie, qui sera également une zone de plantations de vivaces et arbustes à fleurs.

    Structure du site

    Le mode de gestion, s'inscrit dans une démarche de "gestion différenciée" au niveau de l'EPL, sur lequel le CFPPA est implanté, et se veut avant tout promouvoir le respect de l’environnement à travers la formation dispensée. Des synergies sont en train de se construire avec l’EPL, avec un projet de développer une dynamique d’expérimentation de nouvelles pratiques agricoles sur le territoire pour la réduction des produits phytosanitaires, la conservation des sols, et un plan bocager. Le CFPPA est très moteur de part son rôle de restauration et maintien des continuités écologiques, avec en charge l’entretien des haies en bordure du lycée agricole, et une future participation à la végétalisation des parcelles agricoles. Un véritable partenariat est ainsi en train de se constituer entre les établissements, qui s’est traduit dernièrement par l’organisation d’une visite du jardin pédagogique par l’ensemble des directeurs d’établissements.

     

    Sol

    Le non travail du sol est préconisé, et le potager reprend une place importante dans la formation des jardiniers de demain, avec des essais de butte autofertile, « Keyhole garden », valorisation des déchets ...

    La connaissance du sol est renforcée par la mise en œuvre de protocoles participatifs comme Placette vers de terre. Les stagiaires sont régulièrement invités à améliorer leur connaissance du sol par l’identification des plantes bio-indicatrices.

    Les apports d’intrants sont variés mais liés aux matériaux disponibles à proximité (paille en provenance du lycée agricole, broyats lors des travaux de taille, récupération des feuilles…). 

     

    Eau

    Il n'y a presque pas d'arrosage sur le jardin, et la quantité est estimée inférieure au mètre cube. L’ensemble des arrosages est effectué manuellement à l’arrosoir. Une zone de bassin est maintenue à l’arrière du site, et contribue à l’accueil de nombreux batraciens.

    Faune / Flore

    L’équipe pédagogique s’efforce de valoriser le patrimoine horticole existant, et parvient à intégrer des arbustes de jardins « ordinaires » tout en mettant en œuvre sur le jardin des techniques alternatives à l'utilisation des pesticides en vue de préserver la biodiversité, avec une véritable recherche d’esthétique.

    Le CFPPA intègre une filière Plantes Aromatiques et Médicinales, avec un espace de culture dédié dans le jardin pédagogique. Cet espace s’avère très attractif pour les pollinisateurs.

    La taille des arbres et arbustes est raisonnée, et très limitée.

    L’établissement est aujourd’hui « Refuge LPO », et accueille un couple de faucons crécerelle, le hibou moyen-duc, et de nombreux oiseaux avec une quarantaine d’espèces identifiées (épervier d’Europe, buse variable, milan noir, pics, mésanges, rougequeues…). La flore spontanée est également très riche, avec près d’une centaine d’espèces répertoriées, et de très belles stations de lamier blanc et d’orties, le maintien occasionnel d’un pied de bardane comme élément structurant, la préservation de certains pieds spontanés de sureaux…

    Les espèces invasives sont peu représentées, avec une station de pennisetum très localisée sur le devant de l’établissement.

    Le lapin est très présent et les plantations sont protégées en conséquence, avec un jardinage en hauteur dans les bacs et ouvrages de vannerie.

    Les déchets issus des travaux pratiques sont broyés (BRF), compostés ou utilisés en place par paillage de surface.

     

    Matériaux & mobiliers / Matériels & engins

    Le centre ne dispose que de très peu de matériels (1 tronçonneuse, 1 débroussailleuse, 1 taille haie sur perche et 1 élagueuse sur perche), avec parfois l’utilisation des matériels de l'EPL. Le jardin n’est pas éclairé. L’EPLEFA met occasionnellement un broyeur à disposition.

    L’équipe pédagogique possède un vrai savoir-faire en matière de vannerie, qui se traduit aujourd’hui par le développement d’une oseraie pour disposer d’une source de végétal directement sur site. Celle-ci sera également une zone de plantations de vivaces et arbustes à fleurs.

    Formations

    Les personnels travaillant sur l’espace à labelliser sont formateurs dans le domaine des jardins. Ces derniers forment différents publics adultes comme : - CNFPT - FAFSEA - VIVEA - ESAT - Gîtes de France - formations courtes ou longues ... et cherchent à faire évoluer progressivement ces professionnels de paysagistes « en jardiniers responsables et créatifs, capables de valoriser le potentiel d'un site plus que d'appliquer des recettes du "beau et du propre", à l'origine de "jardins hygiénistes et standardisés" ». Avec peu de moyens, financiers et matériels, les conditions se rapprochent des réalités de terrain de bien des collectivités territoriales ou de particuliers. Les deux modules de formation sous les thématiques ‘Accueil de la biodiversité’ et ‘Architecture végétale’ sont emblématiques de l’état d'esprit visant à redonner de la place au vivant et être capable de proposer des décors originaux issus d'un savoir-faire ancestral et "durable", comme la vannerie.

    L’équipe pédagogique a a cœur de se former elle-même, à travers la participation à des journées techniques, l’adhésion et le partage de compétence par le réseau de Plante et cité, et le suivi des MOOC de Télabotanica. Par ailleurs il est régulièrement fait appel à des intervenants extérieurs comme Patrick Barthélémy, et occasionnellement Gilles Clément, Vincent Albouy, Francis Hallé …

     

    Public

    Le CFPPA est certifié ISO 9001 et la satisfaction des stagiaires est recueillie lors des formations pour les publics extérieurs. Des affichages et panneaux sont disponibles sur le jardin. L’établissement possède par ailleurs un fond documentaire labellisé Espace ouvert de formation sur le monde du vivant et la biodiversité.

    Une présentation complète a été réalisée autour des thématiques Ecojardin pour les futurs stagiaires.

     

    Localisation

    1, Allé de Marmilhat
    63370 Lempdes
    France

    Galerie photos