• Ce site est composé du Champ de Mars qui date de 1878 (245 405m²) et de la promenade d'Australie créée en 1941 qui lui fait face (20756m²).

    Structure du site

    Le site fait l’objet d’une gestion écologique adaptée aux différentes strates végétales et aquatiques. Le gestionnaire proscrit l’utilisation de produits chimiques sur le site.

    Le site fait également l’objet de différentes démarches de gestion prenant en compte l'environnement : méthode d'irrigation raisonnée MIR, soins aux végétaux (politique de réduction des pesticides - 2002), labellisation écologique parisienne.

    Ce site touristique étant très fréquenté, le gestionnaire a mis en place plusieurs mesures pour préserver la qualité écologique du site :

    -          Charte de protection et d'usage des espaces verts du Champ de Mars qui complète le règlement interne du jardin et donnent les principes d'usages aux différents acteurs qui interviennent sur le site,

    -          Réalisation d'un état des lieux entrant/sortant pour chaque manifestation,

    -          Rénovation complète d'un plateau dégradé par des camions lors de manifestations : rebouchage des fontis, intégration d'une géogrille pour stabiliser le terrain,

    -          Fermeture ponctuelle des pelouses trop piétinées pour les mettre en repos (6 mois) - Affichage associé,

    -          Secteurs préservés, inaccessibles au public (autour des bassins).

    Les aménagements paysagers s'appuient sur une étude réalisée en 2003 qui retrace les aménagements paysagers de ce site classé (liste d’espèces, ambiances, plans).


    Sol

    Le gestionnaire réalise une analyse tous les 5 ans sur les pelouses et les décorations florales qui permet de définir les besoins des différentes strates végétales en termes de fertilisation (amendements organiques et minéraux). Des apports de paillage, de broyat de bois et d’engrais organiques sont réalisés sur ce site, calculés en fonction de ce plan de fumure.

    Le gestionnaire a clairement identifié les risques présents sur les sols de ce site (piétinements des pelouses et massifs) et mis en place différentes mesures pour les pallier :

    -          Mise au repos pendant 6 mois et protection des gazons en réfection par l'installation de barrières autour,

    -          Plantation de strates arbustives basses pour éviter leur utilisation,

    -          Création de buttes pour éviter les jeux de ballons,

    -          Réfection des sols après les manifestations,

    -          Secteurs préservés, inaccessibles au public (autour des bassins).

    La ville de Paris possède une politique d’achat responsable pour les substrats, terreaux, terre végétale et éléments minéraux qui intègre des critères environnementaux dans les cahiers des charges.


    Eau

    Les pelouses et décorations florales du Champ de Mars sont arrosées la nuit par un système automatique. Les plantations et massifs d’arbustes sont quant à eux arrosés manuellement le matin.Un relevé mensuel est réalisé sur l’ensemble des compteurs divisionnaires. Une vérification hebdomadaire des fuites est réalisée sur le réseau par Eau de Paris.L'arrosage est programmé par le système MIR+ (Méthode d'irrigation raisonnée) qui calcule les besoins des végétaux en fonction de l'évapotranspiration et de la pluviométrie. Les quantités d’eau apportées par l’arrosage manuel sont calculées à partir d’une vanne volumétrique (elle détermine le nombre de millimètres à apporter en fonction de la surface à arroser). Le gestionnaire a mis en place du paillage et des plantes couvre-sols pour limiter l’évapotranspiration et par conséquent l’arrosage.L’arrosage automatique est alimenté par de l’eau non potable (réceptacle d’1m3 avec filtre) sur les cantons 4 et 7 du Champ de Mars et une partie de la promenade Ben Gourion.Les 6 fontaines ornementales fonctionnent avec un système de programmation et sont arrêtées et vidées en hiver. Un relevé mensuel de leur compteur divisionnaire permet la détection de fuite.

    Faune / Flore

    Le gestionnaire favorise la mise en place d’une palette végétale diversifiée intégrant des plantes indigènes et des plantes à intérêt écologique (vivaces et arbustes). Les espèces spontanées et indigènes sont laissées en place dans les massifs arbustifs et les zones protégées, rendues inaccessibles au public. Une petite île sur l’un des bassins est laissée en évolution libre, créant une zone de refuge pour la faune. Sur la promenade, un enherbement spontané sous les bancs est, pour l’instant, laissé en place (réflexion en cours sur son traitement manuel).

    Le gestionnaire intervient peu sur les arbres (élagage de mise en sécurité, taille en rideau) et sur certains massifs arbustifs (partie protégée du site).

    Des actions préventives évitant le désherbage sont mises en place sur le site : paillage, plantes couvre-sols, zones laissées enherbées sur les parties protégées. Le désherbage est manuel sur la totalité du site.

    Des études sur les lichens (2004-2005-2007) et sur les pigeons ramiers ont été réalisées sur le site. Le gestionnaire a également listé les espèces plantées (réactualisée à chaque plantation).

    Les déchets verts sont valorisés sur le site (broyage sur site, tondeuses à kit mulching). 


    Matériaux & mobiliers / Matériels & engins

    Les matériels et engins du site sont inventoriés et leurs consommations de carburant sont suivies.

    La ville de Paris possède une politique d’achat responsable pour les matériels et engins qui intègre des critères environnementaux.

    La ville de Paris a réalisé une cartographie et des inventaires des pollutions sonores dans le cadre du Plan bruit et des émissions de gaz dans le cadre du Plan climat. Le gestionnaire a défini des horaires d’interventions pour limiter les nuisances sonores.


    Les matériels et engins du site sont inventoriés et leurs consommations de carburant sont suivies.

    La ville de Paris possède une politique d’achat responsable pour les matériels et engins qui intègre des critères environnementaux.

    La ville de Paris a réalisé une cartographie et des inventaires des pollutions sonores dans le cadre du Plan bruit et des émissions de gaz dans le cadre du Plan climat. Le gestionnaire a défini des horaires d’interventions pour limiter les nuisances sonores.


    Formations

    La ville de Paris a mis en place un plan de formation intégrant des thématiques écologiques. L’ensemble des items EcoJardin a été abordé par les agents du site lors de formations, excepté « Equipements et matériaux/Matériels et engins ».


    Public

    Des actions de sensibilisation du public à l’écologie et la biodiversité sont mises en œuvre par les équipes du site : visites guidées par des conférenciers de l’Agence d’Ecologie Urbaine, panneaux sur la gestion écologique menée sur le site, visites scolaires sur la thématique des déchets et la gestion écologique.

    Des informations pédagogiques sont également mises à disposition des usagers : étiquetage des arbres, panneaux installés lors des manifestations organisées par la mairie en rapport avec le jardin, expositions, panneaux d’avertissement : pelouses au repos, ne pas cueillir, etc.

    Une manifestation impliquant le public sur le site est organisée chaque année : une heure de ton temps pour une place de concert (ramassage de déchets, peinture).

    Les équipes de nettoyage du site sont systématiquement renforcées le week end et l’été par une entreprise de propreté.


    Localisation

    Champ de Mars
    2 Allée Adrienne Lecouvreur
    75007 Paris
    France

    Galerie photos

    photos

Sites du même gestionnaire